Grignotage n°276: Le caveau de famille, Katarina Mazetti

Couverture Le Caveau de familleElle c’est Désirée, la bibliothécaire, et lui c’est Benny, le paysan. Elle dévore les livres comme les produits bio, lui élève des vaches et n’imagine pas qu’on puisse lire « de son plein gré ». Pourtant, ils s’accordent trois essais pour avoir un enfant ensemble. Si cela ne donne rien, c’est terminé pour toujours. Et si ça marche…

Comme le disait un critique littéraire suédois : « Le quotidien tue l’amour, la vie de famille l’enterre. » C’est gai. Bienvenue dans le caveau de famille !

Je m’y attendais, mais j’ai quand même été assez déçue par cette suite d’un roman que j’avais pourtant apprécié.

J’avais bien aimé Le mec de la tombe d’à côté, pour son côté léger, drôle, et les points de vue décalés de ses personnages. Ici, le ton m’a paru bien différent. En effet, Désirée, personnage que j’aimais beaucoup détester, part s’installer chez Benny, renonce donc à presque tout ce qui faisait sa personnalité de libraire-snob-qui-mange-bio, et perd beaucoup de son intérêt. Benny reste égal à lui-même, et n’évolue presque pas au cours du récit, ce qui est quand même un peu ennuyeux, car je le trouvais déjà plutôt fade dans le tome précédent.

Le premier tiers du livre reste quand même assez sympa, et certaines scènes sont  même drôles (notamment lorsque Désirée se retrouve confrontée à la vie dans la ferme), même si l’auteure en rajoute une couche au niveau des clichés. J’ai commencé à trouver le temps long à partir de la seconde moitié du livre, où ce qui tient lieu d’intrigue alterne entre bébé, jérémiades, bébé, et nouvelles jérémiades. De quoi déprimer rien qu’à l’idée de se marier et d’avoir des bébés!

Avec l’alternance des points de vue, qui permet quelques effets comiques, le lecteur a souvent droit à deux versions de la même scène, ce qui est assez intéressant et parfois drôle (et si j’étais vraiment mesquine, je m’exclamerai « oh, on a droit aux jérémiades en double aussi!… oups!^^). Mais je dois avouer que souvent, ces changements de point de vue ne font que rallonger un récit qui n’aurait pas souffert d’une diminution de cent pages.

Une suite plus déprimante que drôle. J’ai pris plaisir à retrouver les personnages du Mec de la tombe d’à côté, mais j’ai trouvé l’histoire très répétitive et sans surprise.

Si je devais donner une note: 5/10
Marmotte n’est pas convaincue

Publicités

5 réponses à “Grignotage n°276: Le caveau de famille, Katarina Mazetti

  1. Dans ma liste de lectures à venir, c’est un plaisir de découvrir ta chronique Marmotte. Comme toi , j’avais vraiment aimé le mec de la tombe d’à côté et le décalage des personnages. Avant lecture , me voilà prévenue de la température 🙂

    • Bon j’espère que ma chronique ne te gâchera pas ta lecture, je n’ai pas trop aimé, mais j’ai aussi lu des avis positifs sur cette suite.
      Mais j’ai quand même trouvé que le premier tome avait plus de « peps »! bonne lecture en tout cas, et merci pour ta visite^^

  2. Oh non, je m’en doutais! Tu es un enième avis indiquant que ce tome 2 est moins bon. Il est dans ma PAL et je le lirai quand même. Mais zut alors!

  3. Je suis complètement d’accord avec toi. Je n’ai absolument pas aimé ce livre. A part parler de couches et de bébés, rien de bien intéressant pour moi et comme tu le dis, il est limite angoissant… Je n’ai pas aimé plus que ça le premier tome, mais je l’ai quand même préféré au second.

  4. J’ai été un peu lassée par le premier tome, je pense passer mon chemin pour celui-là.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s