Grignotage n°274: Les nécrophiles anonymes, T1, Quadruple assassinat dans la rue de la morgue, Cécile Duquenne

Couverture Les Nécrophiles Anonymes, tome 1 : Quadruple assassinat dans la rue de la morgueNépomucène, préposé à la morgue, mène une vie tranquille et nocturne en compagnie de Bob, vampire d’environ 150 ans d’âge. Lorsqu’il manque devenir la cinquième victime d’un mystérieux assassin, son ami de longue date mène l’enquête. L’immortel est certain qu’une autre créature surnaturelle a commis le massacre.

Un court roman dont le résumé m’avait paru intéressant, mais qui à la lecture m’a laissée sur ma faim…

Et pourtant, au départ, j’étais plutôt emballée par le résumé, et notamment par les prénoms à dormir debout des personnages (oui, c’est le genre d’éléments qui en général me paraissent plutôt prometteurs!).

Le livre s’ouvre sur le point de vue de Népomucène, employé à la morgue, pas vraiment séduisant, peu sociable, bref, pas exactement l’archétype du parfait héros, mais plutôt bien campé quand même, et pas inintéressant. En règle générale, les autres personnages font tous figure de marginaux, à côté de la plaque, un rien malsains ou barrés, mais ça encore, c’est un point plutôt positif dans ce genre de livre. Cela permet notamment quelques passages assez drôles, teintés de cynisme. L’histoire se déroulant en grande partie dans une morgue, l’atmosphère est assez particulière, et propice à une intrigue des plus surprenantes.

Sauf que malgré tous ces points plutôt positifs, j’ai trouvé que l’histoire manquait cruellement d’originalité! L’auteur nous balade au cours d’une enquête  qui manque de suspense, à la fin cousue de fil blanc. J’ai trouvé les rebondissements assez attendus, et certains passages franchement longs, ce qui dans un roman aussi court, n’est pas vraiment bon signe.

Le personnage de Bob ne m’a pas vraiment marquée, à part pour le choix de son prénom. C’est un vampire assez « classique », qui manquerait même un peu de charisme. La relation platonique Népomucène/Bob est intéressante, même si elle ne sert pas à grand chose dans ce tome (mais pourra surement être exploitée après), mais je dois avouer que les grandes interrogations pour savoir si oui ou non un vampire peut avoir une vie sexuelle m’ont un peu laissée perplexe.

Le tout est décrit avec un style simple, pas désagréable, mais pas transcendant non plus, qui, comme l’intrigue et le décor, mériterait d’être un peu plus creusé. Autre sujet de perplexité: vu le titre du roman, je m’attendais à un hommage à Poe, mais je ne l’ai pas trouvé…

J’ai trouvé que ce livre contenait de bonnes idées, mais aussi pas mal d’éléments qui auraient mérité d’être plus approfondis. L’intrigue, notamment, manque de surprises et constitue la principale faiblesse de ce roman aux personnages pourtant intéressants…

Si je devais donner une note: 5/10
Marmotte est un peu déçue…

Advertisements

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s