Grignotage n°272: Tara Duncan, T10, Dragons contre démons, Sophie Audouin Mamikonian

Couverture Tara Duncan, tome 10 : Dragons contre démonsAutreMonde est en émoi, l’mpératrice a invité les démons ! Prenant pour prétexte les fiançailles de Tara, qui elle n’a pas l’intention d’épouser qui que ce soit, Lisbeth a proposé la main de sa nièce au magnifique Archange, roi des démons, mais aussi à Maître Chem, le grand dragon bleu. Beau combat en perspective. Sauf que tout ceci n’est sans doute qu’un gigantesque complot, où de mystérieux et insaisissables assassins oeuvrent dans l’ombre. Les premières victimes sont Cal et Robin. Cal, qui a déclaré son amour à Tara, et Robin, que cela rend fou. Et que manigance Selenba, la vampyr aux ordres de Magister, qui décide tout à coup de se rendre ? Comme par hasard juste au moment où les démons arrivent ? En route pour Tadix, l’incroyable planète casino, où l’avenir d’AutreMonde va se jouer, Tara se prépare à affronter, seule, sans le magicgang, son destin. Au risque d’y laisser son innocence. Et sa propre vie.

J’ai vraiment été déçue par ce tome! Tara Duncan est une série que je suis depuis le début, et, alors que j’ai adoré les premiers volumes, il me semble que le niveau des suivants de cesse de baisser…

Déjà, le niveau d’écriture en lui-même m’a laissée bouche bée. Le texte fourmille de répétitions, de fautes de syntaxe, et de phrases qui ne veulent rien dire ou presque!  Alors qu’on ne vienne pas essayer de me faire croire que la faute de français est un style, je trouve ça d’autant plus moche qu’il s’agit ici d’un livre jeunesse. Surtout qu’il suffirait d’une correction un peu attentive pour éliminer les fautes, qui gâchent un style par ailleurs efficace, accessible, plein d’humour, et somme toute très agréable à lire. Dommage que ni l’auteure ni les éditeurs n’aient pris la peine de relire correctement le texte (ou alors, désolée mais ça ne se voit pas).

Pour ce qui est des personnages, ils sont de plus en plus nombreux, et souvent, de plus en plus caricaturaux. Ca fait partie du style de la série, c’est souvent assez marrant, et parfois vraiment dommage. Autant les maladresses de Fafnir ou la susceptibilité de Robin me font sourire et donnent vraiment du charme aux personnages, autant la transformation de Cal en véritable obsédé m’a déçue, parce que je n’ai vraiment pas trouvé ça drôle. Certes, les personnages grandissent, leurs hormones commencent à les travailler (en l’occurrence  surtout les garçons), c’est logique, et ça pourrait même donner lieu à une évolution intéressante. D’ailleurs, je trouvais que la relation Tara/Cal avait beaucoup de potentiel, que l’auteure n’a pas à mon avis su exploiter,  se contentant d’utiliser le même ressort (comique?) à de (trop!!!) nombreuses reprises. A un moment donné, un des autres personnages s’écrie « Mais trouvez-vous une chambre! » et effectivement, ce serait une bonne solution, histoire qu’on puisse passer plus vite aux éléments intéressants de l’intrigue…

 Car il y en a, même si j’ai trouvé la première partie du livre (les 300 premières pages) trèèèèès longue, et somme toute assez répétitive. Il ne s’y passe pas grand chose, à part les atermoiements de Tara sur sa situation amoureuse. Cal, Robin, Robin, Cal?… Ca n’en finit pas. Les passages incluant Magister sont intéressants, mais suffisent à peine à rattraper les longueurs. La deuxième partie est plus riche en rebondissements, et j’ai retrouvé, malheureusement un peu tard,  la fraîcheur et le dynamisme qui me plait dans cette série. Heureusement, le final vaut le coup d’oeil, et évidemment, tout est fait pour donner envie de lire la suite. Sauf que ça marche de moins en moins bien, sur moi en tout cas.

Malgré un humour bien présent et un univers toujours aussi foisonnant, les nombreuses répétitions et fautes de syntaxe ont fini par gâcher ma lecture. Dommage, le reste, malgré ses défauts, était pourtant assez sympa. Pour le prochain tome, une petite relecture avant le passage à l’impression? Il parait que ce sont des choses qui se font…

Si je devais donner une note: 4/10
Marmotte est déçue

Publicités

2 réponses à “Grignotage n°272: Tara Duncan, T10, Dragons contre démons, Sophie Audouin Mamikonian

  1. Je suis à 100% d’accord avec ton avis et franchement je n’ai jamais été fan de la série mais j’appréciais le style particulier de l’auteur mais là je n’en peux vraiment plus comme tu dis les 300 premières pages sont ennuyeuses , le livre est bourré de fautes des répétitions à gogos je ne suis pas aller au bout pour le moment je n’ai vraiment trouvé aucun intérêt à ce tome Déçu également -_-‘.
    Très bonne chronique en tout cas 😀

  2. J’adore cette série mais je n’ai pas acheté ce dernier tome (j’espère le trouver un jour à la bibliothèque). J’avoue que ça ne m’étonne pas que ce tome soit moins bon. Je trouve que l’histoire commence à tourner un peu en rond et il serait temps qu’elle s’arrête à mon avis. Dommage pour le personnage de Cal, d’après ta description je risque de ne pas l’aimer, alors que c’était mon préféré ^^

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s