Grignotage n°266: Pas ce soir, Charline Quarré

Couverture Pas ce soirC’est une soirée mondaine parisienne. Un petit monde où mensonges, manipulations et ragots provoquent parfois des dérapages incontrôlés. Où les faiblesses des uns font la gloire des autres.
C’est une soirée qui réveille les souvenirs endormis d’Eugénie, jeune femme odieuse et misanthrope.
C’est l’histoire de ce que l’on découvre derrière le plus efficace des cache-misère, l’arrogance.

Pas convaincue au début, j’ai finalement apprécié ce portrait d’Eugénie, à la fois profondément antipathique et touchante. 

Eugénie apparaît comme l’archétype de la petite bourgeoise parisienne imbue d’elle-même et méprisante. J’ai vraiment eu du mal à me plonger dans la lecture, principalement à cause de ce personnage à qui j’avais envie de coller des baffes toutes les trois lignes. Le style d’écriture, qui suit le rythme des pensées de la jeune fille, est très oralisé, incisif, et c’est lui qui m’a donné envie de persévérer.

Et j’ai bien fait, car assister à cette soirée en compagnie d’Eugénie a été une expérience des plus intéressantes! Au fur et à mesure de la lecture, on en apprend davantage sur elle, ses différents traumatismes, les évènements qui l’ont amené à se replier sur elle-même et à tout prendre de haut. Certains passages, même s’ils ne racontent rien de choquant, ont déclenché chez moi un certain malaise tant ils sont réalistes.

La détresse psychologique d’Eugénie, une fois qu’on a compris d’où elle venait, devient touchante. Je me suis surprise à adhérer à certains jugements du personnage, notamment à propos des autres invités de cette soirée mondaine. J’ai par contre été un peu dérangée par la fin, qui sans être un véritable happy-end, m’a semblé un peu facile étant donné le mal-être initial d’Eugénie et tous les problèmes qu’elle doit surmonter avant d’aller mieux.

J’ai vraiment apprécié cette lecture. Eugénie est un personnage qui peut difficilement laisser indifférent, le style d’écriture colle parfaitement à sa personnalité, et les différents portraits qui émaillent le roman sont particulièrement bien vus. 

Ce livre a été lu dans le cadre du projet « Coup de Coeur 2013 ». Merci aux Editions Baudelaire et à Charline Quarré pour ce partenariat, à Petitebelge et à Yukarie pour ce beau concours!

Publicités

Une réponse à “Grignotage n°266: Pas ce soir, Charline Quarré

  1. Je ne vais pas lire ton billet en entier, car j’attends le livre… Mais j’ai vu que tu as eu un début difficile!

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s