Grignotage n°264: Blitz, T1, Black-Out, Connie Willis

Couverture Blitz, tome 1 : Black-OutOxford, futur proche. L’université est définitivement dépoussiérée : historien est devenu un métier à haut risque. Car désormais, pour étudier le passé, il faut le vivre. Littéralement.
Michael Davies se prépare pour Pearl Harbor, Merope Ward est aux prises avec une volée d’enfants évacués en 1940, Polly Churchill sera vendeuse en plein coeur du Blitz, et le jeune Colin Templer irait n’importe où, n’importe quand, pour Polly…
Ils seront aux premières loges pour les épisodes les plus fascinants de la Seconde Guerre mondiale. Une aubaine pour des historiens, sauf que les bombes qui tombent sont bien réelles et une mort soudaine les guette à tout moment. Sans parler de ce sentiment grandissant que l’Histoire elle-même est en train de dérailler.
Et si, finalement, il était possible de changer le passé ?

Après un début laborieux, j’ai finalement été captivée par ce roman  très documenté, qui développe une intrigue originale et surprenante. 

Les premiers chapitres m’ont donné l’impression que l’auteure transmet beaucoup d’informations au lecteur (noms, dates, faits historiques) sans s’attarder à lui expliquer à quoi ils correspondent. C’est assez déroutant et abrupt, et j’ai mis un peu de temps à saisir qui était qui, quel historien se rendait à quelle époque, etc… De même, le principe des voyages temporels est juste survolé, et les personnages usent de nombreux termes techniques sans les expliquer. On finit bien par retenir les règles principales qui régissent le voyage dans le temps, mais j’aurais apprécié que les choses soient éclaircies un peu plus rapidement.

J’étais donc un peu sceptique au début de ma lecture, mais au bout d’une centaine de pages, je n’ai plus pu décrocher de mon livre (à part pour me plaindre de la traduction de chez Bragelonne que je n’ai quand même pas trouvé terrible…). Détail après détail, et de rebondissement en rebondissement, l’auteure parvient à capter l’attention du lecteur, en lui faisant découvrir, grâce aux points de vue de plusieurs personnages, la vie en Angleterre pendant la 2nde Guerre Mondiale. On assiste aux bombardements de Londres, à la bataille de Dunkerque, à l’évacuation des enfants dans les campagnes anglaises… Le tout est évidemment très bien documenté, avec des notes de bas de pages qui expliquent les références, notamment à de grandes oeuvre de la littérature anglaise (j’ai adoré certains dialogues tous droit sortis de pièces de Shakespeare).

Le point fort de ce roman, mis à part cette impression très réussie de large fresque, c’est qu’à travers toutes les références historiques assez précises, les changements de points de vue, de lieux, d’époques, on en vient, progressivement, à vraiment s’attacher aux protagonistes. A travers les yeux des différents historiens, on découvre également toute une ribambelle de personnages  drôles, émouvants, humains, et on finit par avoir peur pour eux tous et espérer qu’ils s’en sortent.

De même, l’intrigue se construit petit à petit, il est difficile de voir où l’auteure veut en venir, et pourtant, je n’ai pas pu m’empêcher d’être très intriguée. On sent qu’elle prend son temps pour construire son récit, et c’est assez agréable!  A la fin de ce premier tome, on n’en sait pas beaucoup plus sur la situation des personnages (mis à part le fait qu’elle est très problématique), et ça donne vraiment envie de lire la suite, car on sent que les pièces du puzzle sont sur le point de s’assembler! J’espère quand même que le deuxième tome contiendra plus de détails sur le voyage temporel en lui même, et l’époque d’où viennent les historiens, car pour l’instant, cela reste assez nébuleux, et j’aimerais beaucoup en savoir plus!

J’ai trouvé passionnante la reconstitution historique que nous propose Connie Willis! J’ai hâte de lire la suite pour voir où mène cette intrigue patiemment et soigneusement construite, et ce qu’il va advenir de tous ces personnages attachants!

Si je devais donner une note: 8,5/10
Marmotte aime beaucoup et veut la suite, mais en anglais! 

Ce livre a été lu dans le cadre du challenge Feuilles Mortes et Parchemins!

Publicités

8 réponses à “Grignotage n°264: Blitz, T1, Black-Out, Connie Willis

  1. J’ai également beaucoup aimé ce tome ! Comme toi, je regrette le monde un peu nébuleux et le manque d’explications sur les voyages, mais j’ai hâte de lire la suite 😉

  2. Un bouquin qui m’a intrigué en librairie. Du coup, j’irai surement le lire sur ton conseil après avoir diminué ma PAL. 🙂
    Merci !

  3. Ravie de lire que tu l’as aimé ! Je l’ai acheté lors de l’opération des ebooks à 1€ de Bragelonne et je me réjouie de le découvrir, même si finalement l’aspect voyage dans le temps qui me faisait me trémousser d’enthousiasme n’est pas si présent ^^
    Bon, du coup je me prépare à rechigner sur la traduction aussi !
    Tu comptes lire la suite bientôt ?

    • Coucou!
      Je l’ai acheté pendant l’opération Bragelonne aussi. Pour la traduction, je suis une grande râleuse, en fait y’a jusque quelques expressions mal traduites qui m’ont énervée, mais comme ça m’a bien énervée, je vais lire le suivant en anglais. Et je pense au moins le commander bientôt, après, il faut d’abord que je fasse un peu baisser ma pile à lire. Par contre j’ai vu que ce n’était pas le seul livre que l’auteur a inscrit dans cet univers (y’a notamment un livre sur le Moyen-Age, et j’ai cru en voir un sur l’époque victorienne aussi), du coup je vais les ajouter à ma wish list! 🙂

      • Je suis un peu comme toi là dessus je pense… Si j’arrive à deviner la construction de la phrase anglaise derrière une structure française un peu hérétique, ça m’agace sévère !
        Mais du coup, ça a du bon, tu n’as pas besoin d’attendre une traduction qui coûtera bien plus cher que l’ebook à 1€ 😉
        (et tu m’intéresses, pour ses autres livres… Je vais aller me renseigner !)

  4. Et encore un livre sur la wish list… :p D’ailleurs, je suis en plein dans The Name of the wind, j’aime beaucoup. Encore une victoire de Marmotte !

  5. Et bien moi, j’arrive laborieusement à la moitié, et je rame terriblement. Je n’accroche pas du tout du tout. :o(

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s