Grignotage n°241: La trilogie Morgenstern, Sabbat Samba, Hervé Jubert

Bienvenue au dernier Sabbat… ce soir, c’est le Diable en personne qui reçoit. Lors d’un grand bal de magie noire, Roberta Morgenstern parvient à arracher Lilith, la fille du Diable, aux mains de l’impitoyable Camilla Banshee. Mais la petite est en danger de mort. Pour la sauver, Roberta et Grégoire Rosemonde entament une vaste course contre la montre, à la recherche des fondatrices de l’Air, de l’Eau, du Feu et de l’Éther…
Lilith vivra-t-elle ? Banshee s’emparera-t-elle de l’enfant à temps pour son invocation maléfique ? Tout se résoudra au terme d’un combat final dont même la Pythie de Delphes ne peut prévoir l’issue. Car le Diable est parmi eux depuis le début. Et il va enfin montrer son vrai visage.

Hervé Jubert se renouvelle  encore une fois  en introduisant dans son intrigue de nouveaux personnages, un voyage autour du monde, une course contre la montre… et, enfin, quelques révélations! 

L’auteur s’inspire du folklore et des légendes de plusieurs civilisations pour enrichir son univers personnel, notamment en ce qui concerne les gardiens des temples de la magie. Ces réinterprétations sont à la fois intelligentes et drôles, et m’ont donné envie d’en apprendre davantage sur les personnages ou rituels dont ils sont inspirés (j’ai ainsi appris qu’un Carnute n’était pas une essence d’arbre. Merci Monsieur Jubert!^^).

De même, le tour du monde de Roberta, et les parcours des différents personnages donnent lieu à des escales dans des endroits extrêmement divers, mais toujours surprenants et très bien imaginés! Par contre, je me suis parfois un peu embrouillée dans tous ces voyages, en me demandant qui faisait quoi, et dans quel but, d’autant qu’on a également droit au point de vue des « méchants », ce qui donne lieu à de beaux chassé-croisés à travers le monde!

Tout en suivant avec intérêt cette intrigue plutôt mouvementée, et très dense du fait du nombre de points de vus utilisés et d’énigmes à résoudre, j’ai également apprécié les moments un peu plus calmes. Ils donnent l’occasion par exemple d’assister aux bêtises de Lilith ou aux histoires de famille des Gustavson, et ainsi de créer une vraie connivence entre le lecteur et certains des personnages. Le tout est traité avec beaucoup d’humour et une certaine tendresse, qui vient contrebalancer la dureté de certaines scènes. (bon, en fait ça va , c’est juste que tous les personnages ne survivent pas, et même que parfois c’est un peu sanglant) .

On retrouve également dans ce livre un très bel hommage à l’imagination et à l’aventure, fait de manière assez légère pour ne pas détonner au milieu de l’intrigue enlevée et des péripéties loufoques, mais pourtant bien présent, et qui m’a beaucoup plu!

Au final, j’ai vraiment apprécié la relecture de cette trilogie, et ce troisième tome constitue une très belle conclusion, même si certaines énigmes restent encore non résolues! 

Si je devais donner une note: 9/10
Marmotte trouve ça trop cool, et conseille!  

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s