Grignotage n°234: Les créateurs, Thomas Geha

Couverture Les CréateursIl était une fois rien du tout. Il était une fois six histoires où le lecteur se retrouve confronté à des situations improbables, quoiqu’étrangement familières. Et si vous pouviez faire revivre un être disparu ? Et si votre rêve le plus fou pouvait se réaliser ? Et si votre vie était factice ? Et si l’amour n’était qu’un éternel recommencement ? Et si, et si, et si. Voulons-nous vraiment connaître le jardin secret des personnes que l’on aime ? Dans ce cas, la cécité et le silence ne sont-ils pas nos meilleurs alliés ? Quel prix sommes-nous prêts à payer pour le découvrir ?
Toutes les vies animées au coeur de ces pages participent à la création d’univers proches du nôtre ou éloignés, réalistes ou fantasmagoriques. Mais tous ces mondes, tous ces personnages, introduisent les mêmes questions essentielles : qui sommes-nous et d’où venons-nous ? Qui donc se cache derrière notre existence et nos destins ?

J’ai vraiment apprécié l’atmosphère souvent très énigmatique et prenante de ces nouvelles. 

Thomas Geha a su explorer, dans ces six récits, des univers riches et très différents, à l’aide de personnages auxquels on s’attache facilement malgré leur étrangeté. Il semble particulièrement affectionner les histoires d’amour compliquées ou impossibles, mais y ajoute toujours un élément fantastique ou incongru qui leur donne beaucoup d’originalité.

Chaque nouvelle est assez prenante, au sens où on s’immerge facilement dans les univers proposés, malgré la nécessité parfois d’un temps d’adaptation (notamment dans la dernière, où les notes de musiques remplacent les gouttes de pluie). Je n’ai d’ailleurs pas toujours parfaitement compris le dénouement de l’histoire, mais loin d’altérer le plaisir que j’ai pris à la lecture, cette part de mystère me donne envie de me replonger dans le recueil.

En plus de la diversité des nouvelles, qui alternent entre fantastique et SF, j’ai beaucoup apprécié la plume de l’auteur, qui parvient très bien à décrire les sentiments de ses personnages. Tout en donnant assez d’éléments pour intriguer le lecteur sans en dire trop, il réussit à donner à ses récits un rythme qui leur est propre, et à leur conférer une certaine poésie. Difficile de ne pas se laisser emporter!

J’ai donc passé un excellent moment grâce à ce recueil, dont j’adore la couverture. Une très belle découverte!

Si je devais donner une note: 9/10
Marmotte  recommande, et en redemande! 

Ce livre a été lu dans le cadre du challenge Fantasy Sous un Chêne

Advertisements

3 réponses à “Grignotage n°234: Les créateurs, Thomas Geha

  1. Content que ce recueil de nouvelles t’ait fait passer un excellent moment, moi aussi j’ai trouvé ces nouvelles très réussies, parfois surprenants, parfois poétiques et souvent mystérieux.

  2. Pingback: Revue de presse… Les Créateurs. « gehathomas

  3. Pingback: Les créateurs, de Thomas Geha | Lorhkan et les mauvais genres

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s