Grignotage n°228: Absinthes et Démons, Ambre Dubois

Couverture Absinthes & DémonsQui est réellement Lord Nermeryl ? Le diable, comme le laisse sous-entendre la rumeur ? Ou un jeune dandy un peu trop excentrique dont le passe-temps morbide est d’enquêter sur des affaires surnaturelles ?

Au fil des énigmes, en compagnie de sa fidèle compagne, la Corneille, le jeune homme goûte la saveur des âmes des êtres humains, découvrant les travers de l’humanité et y apportant sa propre justice… d’une manière bien singulière…

J’ai bien aimé suivre Lord Nermeryl et La Corneille dans leurs enquêtes, même si j’aurais apprécié que l’histoire soit plus approfondie. 

Il faut dire que le personnage principal de cette série de nouvelles est à la fois charismatique, mystérieux,  et très séduisant, je n’ai donc eu aucun mal à m’intéresser à ses aventures. On en apprend un peu plus sur lui au cours du récit, et même si le tout forme en fin de compte une histoire cohérente, j’aurais bien voulu en savoir davantage. Le personnage de la Corneille, notamment, m’a beaucoup intriguée, elle semble devoir à la fois protéger et surveiller son compagnon, mais on en sait assez peu sur elle. Je trouve que l’auteure a eu une excellente idée en la plaçant comme interlocutrice privilégiée de Lord Nermeryl, et leurs échanges sont toujours très intéressants, car ils permettent souvent de faire avancer l’intrigue ou de présenter le Lord sous un jour différent. Celui-ci dévoile d’ailleurs à chaque résolution d’enquête une morale très particulière qui donne du piquant aux chutes des nouvelles.

D’ailleurs,  j’ai particulièrement apprécié le fait que les nouvelles soient toutes de qualité égale. La brièveté des textes ne permet pas de développer le récit hors d’une trame assez classique, mais chaque nouvelle est soignée, l’ensemble se lit de façon très fluide. Si les enquêtes de Lord Nermeryl tournent toujours autour de vampires, d’esprits, et d’évènements surnaturels, le recueil propose néanmoins des variations intéressantes autour de ces mêmes thèmes, le tout bien ancré dans une époque victorienne un rien cliché, où l’élégance feutrée de l’aristocratie se mêle à la sensualité et au mystère.

C’est peut-être d’ailleurs ce côté déjà-vu, au niveau de l’histoire comme du style, qui fait que ce recueil, dont j’ai pourtant beaucoup apprécié la lecture, n’est pas un coup de coeur. Du fait de la brièveté des nouvelles, il m’a manqué un petit quelque chose pour complètement adhérer à l’intrigue et aux personnages.

Si je devais donner une note: 8,5/10
Marmotte aime beaucoup!  

 

Publicités

3 réponses à “Grignotage n°228: Absinthes et Démons, Ambre Dubois

  1. c’est vrai qu’on a envie d’en savoir plus, mais j’ai pris aussi un réel plaisir à suivre cette histoire en petit bout un peu comme un petit feuilleton 😉

  2. Ça à l’air sympathique comme lecture, je me lancerai bien tenter…

  3. Tentant comme idée mais je me méfie des « déjà-vus » de la Marmotte 😉
    Si il me tombe sous la main je le lirai sans doute.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s