Grignotage n°219 : Witchlight Trilogy, Debora Geary

La célèbre photographe Jenvieve Adams, désormais à la retraite, a une dette envers l’organisation qui l’a aidée des années plus tôt. Nommée mentor pour Witchligt, elle attend ses premières élèves, deux sorcières qu’elle doit ramener dans le droit chemin. Elsie est une psychologue en proie à des troubles  de la personnalité, Lizard une jeune délinquante amatrice de mots compliqués… La tâche ne s’annonce pas aisée…

J’ai adoré cette trilogie qui mélange avec talent de la magie, du tricot, un peu de romance, beaucoup d’humour, du yoga, un petit sorcier trop adorable, et une quantité astronomique de spaghetti et de cookies!

Surtout, je me suis énormément attachée aux personnages, principaux comme secondaires, de ce récit initiatique. Si Elsie m’a au début laissée assez indifférente (elle est quand même drôlement insupportable!), j’ai été très touchée par Lizard, et notamment par sa passion cachée pour les mots et la poésie. Leur évolution à toutes les deux, au cours de leur séjour auprès de Jennie, est radicale, mais menée de façon à paraître réaliste et graduelle.

J’ai apprécié aussi le fait que Jennie, bien qu’agissant en tant que mentor des deux jeunes femmes, se retrouve également en difficulté, se pose des questions sur son propre parcours. Les échanges de mails, très présents dans le récit, permettent d’avoir son point de vue sur la progression de ses élèves, ainsi que l’avis des différents membres de la communauté au sein de laquelle elles évoluent.

On suit donc cette communauté composée de sorciers et de non-sorciers  pendant le séjour d’Elsie et de Lizard, de micro-événements du quotidien en grandes catastrophes. On retrouve des personnages présents dans A Modern Witch, mais cette trilogie peut se lire totalement indépendamment des autres romans qui se déroulent dans le même univers.

Avant tout l’auteure s’intéresse à la psychologie de ses personnages, à leurs émotions et à leurs interactions, et c’est ce qui fait le charme de cette histoire. Durant quelques centaines de pages, on a vraiment l’impression d’appartenir à Witch Central, de partager la vie de ces personnes toutes très différentes, mais également attachantes.

Certaines scènes m’ont fait rire, j’ai été très émue par d’autres, mais l’impression générale que m’ont laissé ces livres et cette galerie de personnages géniaux, c’est une grande bouffée d’oxygène et d’optimisme. Pas d’inquiétude, l’ensemble n’est ni niais, ni sirupeux, mais drôle, rafraîchissant, et vraiment très, très addictif! 

Si je devais donner une note: 10/10
Marmotte est complètement accro!  

Merci beaucoup à Debora Geary qui m’a envoyé le premier tome de cette trilogie!


Ces trois livres ont été lus dans le cadre du challenge Fantasy sous un Chêne!

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s