* L’OVNI du mois d’Avril * Ombres et Lumières d’Outre Temps, Luc Valéro

J’ai trouvé à ces poèmes plus d’ombres que de lumières, mais ça ne veut pas dire que la lecture en a été désagréable !

Le recueil propose une série de dix poèmes (l’un prenant en fait plutôt la forme d’une nouvelle), le plus souvent écrits en vers très courts, avec peu de ponctuations. Luc Valéro semble préférer les jeux sur les mots, les répétitions et les images fugitives aux métaphores filées, ce qui donne à ces poèmes un rythme particulier et un certain dynamisme.

Certains vers comportent également des jeux sur les sonorités, mais j’ai eu l’impression que l’auteur, assez souvent, évitait volontairement d’aller au bout de sa démarche, prenant ainsi le lecteur à contre pieds.

Les poèmes recèlent quelques pointes d’humour qui ressortent et surprennent d’autant plus que l’atmosphère générale est assez morose. Le poète semble parfois s’adresser à un interlocuteur (une interlocutrice ?) défini(e), et pose parfois des questions directement au lecteur

Les thèmes évoqués sont somme toute assez classiques, et reprennent pas mal de codes déjà utilisés par d’autres poètes (ou, en tout cas, cela m’a rappelé de précédentes lectures). J’ai d’ailleurs apprécié le charme un tout petit peu désuet de certaines images.

Cependant, la question du passage du temps, qui sert de fil conducteur au recueil, est traitée de façon originale à travers de nombreux glissements sémantiques et une rythmique maîtrisée.

Si je devais donner une note: 8/10
Marmotte aime bien, bien, bien!

Merci à Luc Valéro qui m’a permis de découvrir ce recueil! Je vous laisse sur quelques extraits qui m’ont particulièrement plu !

Le temps va

Il arrive
Que pour passer le temps
On se plaise
A évoquer le temps passé
Oubliant un instant
L’insaisissable temps présent
Où nous ne faisons que passer
Sans même en avoir conscience
La plupart du temps
Emportés que nous sommes
Vers nos avenirs incertains
Le temps
Que l’on passe son temps
A regarder passer
Est-il ce long fleuve tranquille
Dont parlent les antiques sagesses ?
N’est-ce pas nous
Qui passons notre temps à passer ?

Paysages

Sais-tu le songe que je fais quelquefois ?
Ferme les yeux et vois.
La nuit était profonde.
Imagine, l’aube se lève maintenant.
Ce que tu entends là, c’est une mer qui gronde
Et la chanson du vent.
Dans un ciel transparent, déjà teinté de rose,
Le paraphe alangui d’un envol migrateur
S’étire mollement, juste avant que n’éclore
La lumière dorée préludant aux splendeurs
D’une aurore nouvelle.

Publicités

3 réponses à “* L’OVNI du mois d’Avril * Ombres et Lumières d’Outre Temps, Luc Valéro

  1. Merci à la rongeuse de livre pour ce très bel article, je suis très heureux d’avoir partager ces quelques instants de vie avec vous

  2. J’ai adoré moi aussi, un très joli voyage intérieur, plein de nuances et de délicatesse, un charme un peu désuet c’est exact, mais cela fait beaucoup de bien. Je l’ai lu et relu avec à chaque fois un plaisir différent. Merci Luc pour ces précieux instants, il me tarde de lire autre chose de ta plume, est ce prévu?

  3. Je l’ai lu et je suis charmée, des petit poèmes qui racontent des histoires, ca dit des choses ca sonne bien. J ai lu l ordre des chose en un souffle, j ai aimé le style et j ai eu l impression que chacun des mots est a sa place. Un langage plutôt simple , et les questions directes m’ont entrainée encore plus dans ces histoires. J’ai été émue en lisant Le Pierrot, j ai adoré

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s