Grignotage n°207: Fondation, Isaac Asimov

En ce début de treizième millénaire, l’Empire n’a jamais été aussi puissant, aussi étendu à travers toute la galaxie. C’est dans sa capitale, Trantor, que l’éminent savant Hari Seldon invente la psychohistoire, une science nouvelle permettant de prédire l’avenir. Grâce à elle, Seldon prévoit l’effondrement de l’Empire d’ici trois siècles, suivi d’une ère de ténèbres de trente mille ans. Réduire cette période à mille ans est peut-être possible, à condition de mener à terme son projet : la Fondation, chargée de rassembler toutes les connaissances humaines. Une entreprise visionnaire qui rencontre de nombreux et puissants détracteurs…

J’ai apprécié cette découverte d’un auteur très connu, et j’ai trouvé le concept sur lequel est basée l’histoire génial.

Conçu comme un recueil de nouvelles, ce livre propose au lecteur de suivre la création de Fondation sur plusieurs décennies, et chaque court récit se concentre sur un moment clé de l’entreprise, ce qui permet une certaine diversité dans les intrigues.

Le récit comporte peu de descriptions (ce que j’ai trouvé dommage), et les dialogues prennent une grande place, ce qui permet de bien comprendre les ressorts psychologiques/politiques/historiques de l’action (ce qui est bien, par contre).

Le seul problème avec tous ces dialogues, c’est que j’ai trouvé que les différents personnages, sauf exception (Hardin, par exemple!) étaient assez interchangeables. En reprenant le livre après une pause, je m’emmêlais souvent les pinceaux, et il était difficile de se souvenir de qui fait quoi.

Cette absence de personnalité des différents protagonistes, associée au manque de description et au style très simple et direct,  crée une impression de froideur qui m’a empêché de vraiment apprécier ce livre.

J’ai pris un certain plaisir à la lecture, mais lorsque je reposais le livre, je n’éprouvais aucune impatience à le reprendre pour connaître la suite, malgré un concept de base vraiment intéressant.

Si je devais donner une note: 6/10
Marmotte trouve ça sympa sans plus!  

Ce livre a été lu pour la LC du 31 mars (comment ça je suis en retard? chuuuuuut), organisée par Aaliz. Voici les avis des autres participants: StupidGRIN, Rose, Minidou, Frankie.

Publicités

5 réponses à “Grignotage n°207: Fondation, Isaac Asimov

  1. Bonjour 🙂 Je crois que c’est au contraire ce qui m’avait plu, cette absence de descriptions que je redoute tant quand je lis de la SF … Et contrairement à toi, j’ai été passionnée par l’histoire et j’avais envie de savoir ce qui allait se passer !

  2. Moi, les dialogues m’ont vraiment saoulée et aussi ces personnages si peu marquants. En tout cas, je n’ai pas aimé du tout !

  3. Saint Epondyle

    Je l’ai lu également pour la LC, mais pas encore fait de chronique. Encore plus à la bourre que toi Marmotte. 😀

    Je partage ton avis sur la froideur et le manque d’attachement aux personnages. Il faut avouer qu’après le Trone de Fer de RR Martin, Fondation fait plus que spartiate en terme de psychologie et de complexité des personnages. Dommage pour une oeuvre qu’on m’avait vendue comme culte.

    Je lirai peut-être la suite, mais je n’en ai aucune hâte.

  4. Comme toi les personnages m’ont tellement peu marqué que j’ai du retourner en arrière plusieurs fois pour savoir qui etaient les gentils et les méchants… lol ^^

  5. Enfait le cycle de Fondation c’est surtout intéressant pour le rapport entre société et histoire. Le vrai personnage principal, c’est la Fondation elle même. Le reste… oui, c’est sans âme et anecdotique. Mais ça reste à lire, au moins pour sa culture personnelle ^^

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s