Temps Lecture n°2: La délicatesse, David Foenkinos

Bonjour!

Pour ce deuxième Temps Lecture, j’ai été rejointe par Minidou et TheChouille (qui fera part de ses impressions de lecture via Twitter). Je vous souhaite à toutes les deux une très bonne lecture!

Au programme aujourd’hui, La délicatesse, de David Foenkinos.

Couverture La Délicatesse

« Tout va pour le mieux pour la belle et discrète Nathalie jusqu’au jour où elle perd l’homme qu’elle aime dans un accident. Elle sort de son deuil d’une façon inattendue, par un baiser anodin avec un collègue de travail qui n’avait a priori rien pour lui plaire. »

Bon, on se retrouve à 14h, si vous voulez vous joindre à nous, avec ce livre, ou un autre, n’hésitez pas, moi j’vais me faire une tasse de thé! A tout à l’heure^^

13h59: Bon, livre, thé, ratoune, couverture… tout va bien! Go!

14h04: Bon, déjà, je ne comprends pas la première phrase… que vient faire la suisse dans cette histoire?^^

14h08: et il faudra qu’on m’expliquer en quoi c’est mal de boire du thé! Une ambiance « belle-famille »? ah oui? « des dimanches à regarder la télévision »… non mais n’importe quoi! J’ai même pas la télévision!

14h17: Bon, je pardonne le paragraphe sur le thé, mais juste parce qu’il y a une citation de Lorenzaccio quelques pages plus loin^^

14h30: Pour l’instant, j’accroche difficilement, j’ai un peu l’impression que l’auteur se regarde écrire, et les personnages ne sont pas très intéressants…

14h42: Autant les quelques premières pages m’ont paru fades, autant maintenant qu’il se passe un petit quelque chose, j’apprécie la justesse de la description des sentiments. La liste du chapitre 15 est particulièrement triste.

14h53: Foenkinos doit avoir un traumatisme lié au thé, il en parle toutes les 20 pages, et apparemment c’est une boisson qui véhicule une image négative et « mémère ». Charmant hein?

15h23: Tout ca reste quand même assez descriptif, au point que je n’arrive pas à déterminer si je m’ennuie ou non…

15h29: Heu… elle a des réactions bizarres, Nathalie. J’espère qu’il y a une explication après, parce que pour le moment c’est pas super crédible tout ça… Puis toujours l’impression de rester à distance des sentiments des personnages, le roman  a un côté très « ouaté », assourdi, en fait… et je suis pas sure d’apprécier!

15h37: le principe des listes et des petites notes entre les chapitres, c’est sympa, mais bon, il y en a pas mal qui n’apportent pas grand chose au livre, c’est dommage…

15h58: bon, ok, la référence à Camus est rigolote. Et à la moitié du livre, j’arrive enfin à me plonger un peu plus dans l’histoire.

16h02: 2ème traumatisme de l’auteur: la moquette.

16h11: bon par contre les private-jokes un peu précieuses sur les pays, la féminité russe, suisse, et la pologne dans la suède… bah je comprends pas. Ah, et puis le comportement de Nathalie a en fait une explication un peu bancale, limite surréaliste, comme si l’auteur avait juste cherché un prétexte pour relancer un peu son histoire… heureusement qu’il l’a trouvée, parce que ça ouvre la partie la plus intéressante du roman, à mon avis.

16h20: J’ai davantage l’impression de voir où l’auteur veut aller. Markus est un personnage très attachant, alors que Nathalie n’arrive pas vraiment à m’intéresser, même si sa psychologie est très bien décrite.

16h31: Les notes de bas de pages, parfois un peu incongrues, sont souvent assez drôle. Ca crée une connivence entre le lecteur et l’auteur, en contraste avec l’aspect « distant » de l’intrigue.

16h57: Moi aussi je veux manger des Krisprolls (comment ça, aucun intérêt pour l’analyse du bouquin? on chronique mieux quand on n’a pas faim, voilà!)

17h22: Quand même beaucoup de scènes qui ne servent à rien, je commence à m’ennuyer à nouveau, c’est confus, j’ai l’impression qu’on se perd en détail et que l’histoire n’avance pas…

17h29: Enfin les personnages semblent se réveiller un peu… ouf!

17h55: Fini! Ouf!

Bon alors au final, je n’ai pas trop vu l’intérêt du livre, ni pourquoi beaucoup de gens l’avaient trouvé génial. Certes, c’est pas mal écrit, mais comme dit plus haut, j’ai trouvé que l’écriture était froide, et, malgré quelques jolies tournures, donnait un caractère assez artificiel au livre.

Les sentiments des personnages sont décortiqués, mais le lecteur est laissé à distance, d’où mon impression de m’ennuyer pendant une bonne partie de la lecture. La fin est longuette, malgré un ou deux passages un peu plus intéressants, j’ai eu l’impression que l’auteur voulait trop en faire au niveau de la « délicatesse », justement, et du coup, l’action tourne au ralenti, voire à vide, et ça m’a donné l’impression de lire un livre creux, dont les personnages, aussi bien décrits soient-ils, manquent de relief. Bref, me suis ennuyée (comment ça vous aviez compris?).

Par contre, c’était très intéressant d’avoir l’avis de Minidou en cours de lecture, parce qu’on a repéré à peu près les mêmes choses, mais on ne les a pas ressentie de la même façon. TheChouille a eu un avis assez proche du mien, ça me rassure un peu de ne pas être la seule à laquelle ce livre ne plaisait pas trop. C’était très sympa de discuter avec elles via Facebook et Twitter.  Gummis nous a rejoint en lisant Fractures de F. Thilliez je vais de ce pas lire son avis!

Merci à vous d’avoir participé à ce Temps Lecture, j’espère qu’on aura l’occasion d’en organiser un autre!

Une note, comme dans une vraie chronique? 4/10

Publicités

9 réponses à “Temps Lecture n°2: La délicatesse, David Foenkinos

  1. bonne lecture à toi aussi =)
    j’avoue que l’histoire de la boisson m’a laissé perplexe moi aussi :p

  2. Coucou, bonne lecture ! je continue « fractures » de mon côté ^^

  3. bonne lecture à vous

  4. Oh, moi je trouve le passage des boissons trop drôle! C’est vrai qu’il ne passe pas grand chose pour l’instant, mais l’ambiance tranquille me plaît (à condition que ça ne dure pas pendant tout le livre :P)

  5. Je suis en plein dans Le Procès de Kafka et je ne peux pas dire que l’ambiance soit tranquilou!!!! Bonnes lectures à vous !

  6. J’aime assez ce temps lecture et les impressions en direct.

  7. J’avais bien aimé pour ma part, après c’est vrai que certains passages peuvent paraître très longs, et parfois inutiles. Mais c’est intéressant de lire ton point de vue.

  8. Pingback: C’est lundi, que lisez-vous ? [31] | Unseelie's Diary

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s