Grignotage n°176: Titus Flaminius, T2, La Gladiatrice, Jean-François Nahmias

Couverture Titus Flaminius, tome 2 : La Gladiatrice« Rome, 58 av. J.-C. Une femme rousse habillée en gladiatrice sème la terreur en commettant une série de meurtres. Titus Flaminius, jeune patricien qui a décidé de vouer sa vie à la justice, se met à la poursuite de ce mystérieux assassin. Ses recherches le conduisent à Pompéi, où il décide de se faire lui-même gladiateur afin d’infiltrer les coulisses des jeux du cirque… Titus découvre alors l’univers de « ceux qui vont mourir », où règnent à la fois une cruauté impitoyable et une bouleversante fraternité. »

Comme pour le premier tome, chaque étape de l’enquête de Titus Flaminius est l’occasion d’explorer un peu plus Rome, et, plus tard dans le roman, Pompéi, et d’en apprendre beaucoup sur le mode de vie des romains, avec des anecdotes nombreuses et des détails toujours très intéressants. L’enquête est, cette fois, reléguée au second plan, pour laisser la place à davantage d’aventure et d’action.

Malgré des retournements de situation assez prévisibles  et quelques scènes un peu bâclées, l’auteur sait maintenir l’intérêt du lecteur en nous décrivant des personnages à la psychologie souvent assez travaillée. De plus, il n’hésite pas à doter son intrigue d’une ambiance assez sombre (le rapport nombre de morts sanglantes/nombre de pages étant quand même assez élevé pour être souligné).

Je suis donc assez contente d’avoir commencé cette série jeunesse, plutôt sympa, malgré quelque petits défauts qui passent quasiment inaperçu lorsqu’on est vraiment pris dans l’histoire!

Si je devais donner une note: 7/10

 

Publicités

3 réponses à “Grignotage n°176: Titus Flaminius, T2, La Gladiatrice, Jean-François Nahmias

  1. Je suis quand même un peu dérangée par l’idée du patricien qui se fait gladiateur (même le temps d’une enquête…). Mais bon, c’est sans doute juste ma formation latine qui parle ^^ je deviens hyper difficile dès qu’on parle de Rome. Parallèlement il m’est arrivé de regretter de ne pas avoir de formation hellénique en lisant des romans sur la Grèce antique, faut croire que je sais juste pas ce que je veux 😛

    Toujours un plaisir de lire tes impressions, en tout cas.

    • Ca ne m’a pas trop dérangée, mais j’ai lu quelques part que ça arrivait de temps en temps qu’un patricien ruiné devienne gladiateur. Après, ma formation latine de base ne me permets de tiquer que lorsque les erreurs sont vraiment trop visibles, puis l’histoire est assez sympa, c’est divertissant et bien écrit, j’en demande pas plus ^^

      • Ce qui m’ennuie, surtout, c’est que c’est une décision irrémédiable : il ne pourrait plus jamais récupérer son rang. Du coup, le prétexte donné dans le résumé me parait un peu léger pour justifier une pareille déchéance 😉 mais oui, je suppose que quand on est dedans cela n’est plus qu’un tout petit détail.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s