Grignotage n°164: L’Affaire Charles Dexter Ward, H.P.Lovecraft

Couverture L'Affaire Charles Dexter Ward« Charles Dexter Ward, jeune étudiant féru d’archéologie, d’histoire et de généalogie, découvre un jour que Joseph Curwen, jugé pour sorcellerie à Salem, est un de ses ancêtres. Curieux de nature, il part à la recherche de son histoire. Dès le début de son enquête, Charles acquiert de prodigieuses connaissances historiques, compensées par une étrange amnésie du temps présent. Il développe en outre un inquiétant mimétisme avec son aïeul. Devant ces répercussions inattendues, le docteur Willett, médecin et ami de la famille Ward, part à son tour en quête. »

Je ne m’attendais pas à m’ennuyer autant en lisant un roman de Lovecraft, qui est un auteur que j’apprécie beaucoup d’habitude, et j’ai vraiment été contente de tourner (virtuellement, puisqu’il s’agit d’un ebook!) la dernière page de L’Affaire Charles Dexter Ward! Non pas que le livre soit mauvais en soi, mais j’ai trouvé la narration excessivement lente et laborieuse.

En effet, l’histoire se passe à deux époques différentes: d’une part, on découvre la vie de Joseph Curwen à travers les bribes de lettres, manuscrits et rumeurs rassemblés par son descendant, puis, l’histoire du dit descendant, Charles Ward, notamment grâce au témoignage de son ami et médecin… Fort bien, sauf que la description pointilleuse de tel bout de manuscrit en ancien anglais et de la querelle médicale afin de savoir quel jour exactement Ward est devenu fou ne m’ont pas vraiment enchantée, car je trouvais que ces détails alourdissaient franchement le récit!

Malgré cela, le roman ne manque pas de qualités. L’intrigue, construite sur le schéma d’une enquête policière, sait ménager des moments de tension, et, même si on comprend assez vite ce qui arrive à Ward, certaines révélations tout au long du récit maintiennent l’intérêt du lecteur, et permettent de développer l’atmosphère sombre propre à l’auteur, qui culmine lors de l’exploration d’un réseau de souterrains qui n’est pas sans rappeler certains passages d’autres oeuvres de Lovecraft.

Le thème de la possession est aussi exploité de façon intéressante, et j’ai retrouvé,  dans la façon dont le personnage principal se plonge dans des études de plus en plus obscures (à tous les sens du terme!), une certaine similitude avec l’atmosphère à la fois studieuse et déjà angoissante du début de Frankenstein.

En bref, un roman qui est certainement intéressant, mais je n’étais peut-être pas dans le bon état d’esprit, car j’ai manqué de patience quant aux multiples descriptions très précises, tout en appréciant l’intrigue en elle-même et l’ambiance du livre. Malgré tout, pas ma meilleure lecture de Lovecraft.

Si je devais donner une note: 5/10

Livre lu dans le cadre du challenge Classique au Coin du Feu!

Du même auteur:
Les montagnes hallucinées 

Publicités

2 réponses à “Grignotage n°164: L’Affaire Charles Dexter Ward, H.P.Lovecraft

  1. Heureusement qu’il n’est pas épais! C’est le seul Lovecraft que j’ai dans ma bibliothèque, je me demande si c’est celui avec lequel il faut commencer du coup.

  2. J’ai connu Lovecraft assez tardivement, mais je suis aussitôt devenu fan! Encore récemment, je l’ai acheté dans les éditions Bouquins, qui rassemblent quelques uns de ses meilleurs textes. Celui-ci est un de mes préférés!

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s