Grignotage n°160: Vango, Timothée de Fombelle

Couverture Vango, tome 1« Paris, 1934. Devant Notre-Dame une poursuite s’engage au milieu de la foule. Le jeune Vango doit fuir. Fuir la police qui l’accuse, fuir les forces mystérieuses qui le traquent. Vango ne sait pas qui il est. Son passé cache de lourds secrets. Des îles siciliennes aux brouillards de l’Ecosse, tandis qu’enfle le bruit de la guerre, Vango cherche sa vérité. Un héros inoubliable et romantique, une aventure haletante, envoûtante, empreinte d’humour et de poésie. »

Il s’agit de ma première lecture de Timothée de Fombelle, dont j’ai entendu beaucoup de bien sur la blogo!

En premier lieu, j’aime beaucoup la couverture de mon édition (il y en a une deuxième, très jolie aussi, également chez Gallimard), qui reflète bien la poésie et le côté très aérien du roman, et qui a beaucoup intrigué les personnes qui m’ont croisée avec le livre à la main. Le marque-page vendu avec, tout aussi joli, est une très bonne idée.

Le style de Timothée de Fombelle est très agréable à lire. Il parvient à être fluide sans manquer de personnalité, et les nombreuses micro-histoires inclues dans le récit contribuent à donner un aspect très vivant au texte.

La narration suit un schéma très intéressant: en effet, même si l’histoire est centrée autour  de Vango, celui-ci reste toujours assez mystérieux, et le récit se penche assez souvent sur les souvenirs ou les aventures d’autres personnages, ayant tous un lien, plus ou moins distant, avec le protagoniste. Parfois, ces sauts dans le temps et ces changements de points de vue perturbent un peu la lecture, mais dans l’ensemble, l’effet est plutôt réussi: tout le roman parle de Vango, mais même à la fin, on en sait assez peu sur lui. Par contre, on apprend à connaître une foule de personnages secondaires très intéressants et bien caractérisés.

L’intégration du récit parmi les évènements historiques des années 20 et 30 est très également très bien faite, et les nombreux déplacements des personnages permettent de faire un tour d’Europe durant l’entre-deux-guerres, ce changement constant de paysage étant un des points forts du roman.

En résumé: il s’agit d’un roman jeunesse captivant et très bien écrit, et j’ai vraiment hâte de lire la suite!

Si je devais donner une note: 9/10

Publicités

5 réponses à “Grignotage n°160: Vango, Timothée de Fombelle

  1. faudra bien que je me laisse tenter par vango, surtout que le T2 est sorti. J’ai lu les Tobie Lolness et j’ai tellement adoré… Vango me fait de l’oeil depuis des mois!

    • J’ai failli acheter le tome 2 ce soir… mais je sais que je peux l’emprunter à la médiathèque alors je vais patienter (même si au final je pense que je vais quand même finir par les acheter et les avoir dans la bibli!). Tobie Lolness est sorti en poche, donc je vais surement me laisser tenter bientôt 🙂

  2. Le 2 vient de sortir mais je crois que je vais devoir relire ce premier tome. Ce sera bien sur avec un grand plaisir 🙂

  3. Je trouve la couverture du 2 super belle en plus!!! Bonne relecture Pauline 🙂

  4. Vashta Nerada

    Si je n’ai pas emprunté 5 livres d’ici la fin de la semaine à la BU!! je le re-emprunte!! (j’avais dû le rendre il y a environ 2 mois à la BU sinon je ne pouvais plus emprunter pour les cours du coup j’ai dû abandonner la lecture!!!) j’avais bien aimé le début surtout le flashback (en Sicile) puis le retour au temps de la narration de l’histoire!! De plus, les personnages présentés au début sont bien prometteurs!!!

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s