Grignotage n°159: Promise, Ally Condie

Couverture Promise, tome 1Cassia a 17 ans. Ce soir, elle assiste à son Banquet de Couplage, durant lequel la Société va déterminer le Promis avec qui elle partagera sa vie de façon optimale. Lorsqu’on lui annonce que  son futur mari n’est autre que Xander, son ami d’enfance, la jeune fille est ravie. Mais quand elle visionne la microcarte contenant des informations sur son Promis, ce n’est pas le visage de Xander qui apparaît à l’écran, mais celui de Ky Markham, un autre ami de l’adolescente. C’est alors que Cassia commence à se demander s’il ne serait pas mieux d’avoir le choix.

J’aime beaucoup la couverture de ce livre, que je trouve très esthétique, épurée, et  tout à fait en accord avec l’histoire de Cassia. Celle-ci, bien que n’ayant pas une personnalité très affirmée au début, est intéressante car on suit son évolution de l’intérieur, grâce à la narration à la première personne. On constate que Cassia n’est absolument pas une révolutionnaire dans l’âme, et que lorsqu’on la rencontre pour la première fois, lors de son Banquet de Couplage (un mot assez peu poétique, qui convient bien à l’extrême rationalisation qui fait la particularité de cette Société), elle est tout aussi heureuse que les autres filles à l’idée de voir apparaître sur l’écran géant l’image de son Promis. Elle ne va changer d’avis que très graduellement, suite à une multitude de petits évènements qui vont venir déranger son quotidien et la forcer à s’interroger. Même à la fin du tome, alors qu’elle prend des décisions qui la mettent en danger, elle n’est toujours pas dans une logique de rébellion ouverte. j’ai apprécié ce cheminement nuancé, car je l’ai trouvé assez réaliste.

Le monde dans lequel vit Cassia n’est pas forcément très original (la Société contrôle tout, de la couleur de vos vêtements, à la personne avec qui vous aurez des enfants, en passant par votre métier, votre nourriture, vos rêves), mais j’ai trouvé intéressant que l’aventure de Cassia se passe au moment où sa société connaît des problèmes et où le système semble se gripper.

Au niveau de l’intrigue, il y a (évidemment!) un triangle amoureux entre Xander, le jeune homme parfait mais un peu fade que la Société a choisi, et Ky, le garçon mystérieux au passé et au discours inhabituel. J’ai préféré le dernier, bien sûr, mais j’ai regretté que l’auteure ait en quelque sorte choisi la facilité en faisant de Xander un faire-valoir. Quitte à tomber dans le cliché du triangle amoureux, autant qu’il soit tordu et compliqué, non?

J’ai bien aimé les diverses références aux époques précédentes choisies par l’auteur: on passe des mythes grecs à la théorie des jeux et à des poètes de 18ème siècle, et ces bribes de notre monde sont assez bien utilisées.

Par contre, j’ai toujours un problème avec les romans pour ado qui se caractérisent par une écriture lisse. C’est facile à lire, ce n’est pas mal écrit, mais ce n’est pas bien écrit non plus. On dévore ce roman à cause de l’intrigue, qui n’est pas sans rappeler 1984, version édulcorée, mais bien peu du style de l’auteure reste en mémoire après lecture, et c’est peut-être ce qui manque à ce début de série pourtant prometteuse.

Si je devais donner une note: 7/10

Publicités

7 réponses à “Grignotage n°159: Promise, Ally Condie

  1. Je suis assez tentée par ce titre, mais je crains un peu une énième dystopie assez formatée et sans grande surprise.

    • Bah ca reste très conventionnel je pense, mais je n’ai pas lu des masses de dystopies (j’ai adoré Hunger Games et détesté Uglies… à part ça, ma culture dystopie est assez faible^^). Après, ca se lit bien et c’est sympa quand même, on s’attache à l’héroine, donc ca peut être un bouquin détente entre deux lectures plus dense^^

  2. Ça ne m’aurait pas forcément tentée, à la base, mais ta description m’intrigue : à mettre dans la catégorie « s’il me tombe entre les mains, je m’arrêterai un moment » 😛

  3. Il attend tranquillement chez moi depuis sa sortie américaine, mais le tapage qu’il y a eu lors de sa sortie en France autour de Promise et des dystopies m’avaient fait fuir… Ta chronique l’aiderait bien à le ressortir un de ces quatre, tout de même ^^

  4. Cela n’a pas été un coup de coeur, ça se lit vite et bien, mais ça ne m’a pas vraiment donné envie de lire la suite. Même si cette suite promettait d’être intéressante…

    • Je pense que je lirais la suite surtout pour le personnage de Ky, qui sort du lot par rapport aux autres… mais bon, c’est sûr que ce n’est pas la série du siècle 😀

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s