Grignotage n°154: Les Enfants de la Terre, T6, Le Pays des Grottes Sacrées, Jean M.Auel

Couverture Les Enfants de la Terre, tome 6 : Le Pays des grottes sacréesIl s’agit du dernier tome très attendu d’une série que j’ai commencé à lire il y a presque 10 ans (aïe, ça ne me rajeunit pas!) , et je n’aurais jamais cru être capable un jour de le lire en anglais! J’avais dont beaucoup d’attentes quant à ce  tome, et même s’il est loin d’être parfait, je suis ravie de constater que le charme a quand même opéré!

Dans Le Pays des Grottes Sacrées, on suit Ayla, l’héroïne, enfin installée avec son compagnon Jondalar et intégrée à son nouveau peuple, durant les différentes étapes de sa formation pour devenir Zelandoni, à la fois  guide spirituelle et guérisseuse . Plus qu’une véritable intrigue, l’auteure nous propose une suite de voyages, de rencontres, de situations, qui vont faire évoluer son personnage principal et la rapprocher de son but.

Même si le récit est  très linéaire et souvent assez lent, car on suit les personnages au quotidien, je ne me suis pas ennuyée une seule seconde: les descriptions des paysages, du mode de vie des Zelandonii, sont toujours aussi précises, crédibles, riches en détails. On sent derrière la création de cet univers très personnel une immense somme de recherches documentaires, qui viennent soutenir les extrapolations de l’auteure sans jamais alourdir la narration. Les passages surnaturels durant lesquels Ayla s’initie aux rituels des Zelandonis sont particulièrement fascinants. J’ai autant apprécié ses voyages afin de découvrir les grottes peintes que la dernière partie, plus centrée sur les sentiments ou la psychologie des personnages. Elles sont très différentes, et se complètent assez bien, même si la transition de l’une à l’autre est assez abrupte.

Ayla elle-même est un personnage à la personnalité très riche, et l’auteure ne se prive pas de prouver à quel point son héroine est exceptionnelle, soit en la montrant du point de vue d’un autre personnage, soit en faisant la somme de toutes les connaissances et expériences qu’elle a accumulé, au cours de ses voyages et au contact des différents peuples parmi lesquels elle a vécu.

J’ai d’ailleurs apprécié que de nombreux évènements des tomes précédents soient rappelés. Même ainsi, il est parfois difficile de s’y retrouver entre tous ces personnages, ces noms, ces liens de parentés… Malgré tout, les répétitions constantes au sein du livre, au sujet d’un évènement qui a eu lieu 50 pages auparavant, ou de la situation d’un personnage, quasiment recopiées mot pour mot, m’ont un peu agacée, car je ne voyais pas l’utilité d’une telle redondance.

Malgré le côté assez ouvert de la fin, je ne pense pas qu’une suite soit nécessaire. La boucle est boulée, Ayla peut difficilement obtenir un statut plus important parmi le peuple qui l’a adoptée, elle est définitivement installée avec ses proches, et même si certaines questions ne sont pas résolues, cela ne nécessiterait pas forcément un tome supplémentaire. En effet, j’ai trouvé que celui-ci était déjà un peu en décalage, du point de vue de la narration, par rapport aux précédents, comme une sorte de long épilogue. Un septième tome serait de trop, et en refermant ce livre, avec pas mal d’émotions (comme à chaque fois que je termine une saga que je suis depuis longtemps), j’étais plutôt satisfaite de cette conclusion.

Si je devais donner une note: 8,5/10

Advertisements

2 réponses à “Grignotage n°154: Les Enfants de la Terre, T6, Le Pays des Grottes Sacrées, Jean M.Auel

  1. J’ai trouvé ce tome quand même un peu long par rapport aux précédents. Même si j’ai beaucoup apprécié pouvoir repartir pour un instant au temps des hommes préhistoriques en compagnie de Jondalar et d’Ayla ^^

  2. J’ai lu les six tomes cet été et j’ai bien aimé ce dernier tome qui permet une belle conclusion de cette saga 🙂

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s