Grignotage n°143: A Comme Association, T6, Ce qui dort dans la nuit, Erik L’Homme

Couverture A comme Association, tome 6 : Ce qui dort dans la nuitRien ne va plus dans les locaux de l’Association! Le Sphinx a disparu, Mademoiselle Rose passe des heures à se confier à son miroir, et Walter est terrorisé par une menace inconnue! Et c’est justement le moment que choisit Nina, une agent stagiaire, pour se faire enlever par un vampire et un chaman. Et il n’y a que Jasper, sa magie, et ses jeux de mots pourris pour la sauver…

Je n’aime pas trop le personnage de Nina. La rouquine aux grands yeux verts qui se la joue fille terrorisée et séductrice en même temps, c’est un peu cliché, non? En fait, c’est peut-être aussi parce que comparée à Ombe elle paraît tout de suite un peu creuse…

Jasper, lui,  est toujours aussi énergique et drôle. Il continue à évoluer (même si ses jeux de mots deviennent de plus en plus pourris…), et j’aime toujours autant les scènes où il utilise la magie, à cause de l’imagination et de l’attention aux détails déployées par l’auteur  mais également à cause des touches d’humour qui ne manquent pas d’apparaître dans ces scènes (Erik L’Homme se parodiant lui-même c’est bien fait et très rigolo!). Les clins d’oeil se multiplient également au détour d’un nom de lieu ou d’une citation musicale et c’est un vrai plaisir de les chercher au fil des pages.

L’intrigue, quant à elle,  continue à se centrer autour d’une enquête de Jasper , mais on sent bien que des questions plus importantes commencent à être soulevées, et que ce court récit appartient à une structure plus ambitieuse.

J’ai apprécié le fait que la narration soit plus découpée que dans les tomes précédents. On retrouve évidemment, le plus souvent, la voix de Jasper, mais également des passages narratifs incluant Mademoiselle Rose, des lettres, des post-it, et des rêves étranges dont on ne sait pas trop quoi faire pour l’instant.

J’ai juste trouvé que les dialogues entre Rose et son miroir avaient un petit côté artificiel: ils servent visiblement à informer le lecteur de ce qui se passe dans les locaux de l’Association, auxquels Jasper n’est pas en mesure d’accéder, mais certaines répliques, trop descriptives ou explicatives, manquent clairement de naturel.

La brièveté du roman, qui, jusque là, ne m’avait pas vraiment dérangée, devient carrément facteur de frustration, car c’est la première fois dans cette série qu’autant de choses restent en suspens à la fin d’un tome! Vivement le 7!

Si je devais donner une note: 8/10

A lire aussi:

A comme Association
T1 : La pâle lumière des ténèbres
T2 : Les limites obscures de la magie
T3 : L’étoffe fragile du monde
T4 : Le subtil parfum du soufre
T5 : Là où les mots n’existent pas

Autres livres du même auteur

Publicités

3 réponses à “Grignotage n°143: A Comme Association, T6, Ce qui dort dans la nuit, Erik L’Homme

  1. J’ai vraiment trop hâte de le lire !!!!

  2. Rho je vais me l’acheter ce tantôt! J’avais zappé la sortie! Et il ne faut plus que ça se reproduise! 😀

  3. Ce tome est vraiment génial ! J’ai vraiment hâte de lire le prochain tome ! Comme toi, j’ai apprécié de voir les différents points de vue, et de découvrir davantage Mlle Rose !

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s