Grignotage n°139 : Le Déchronologue, Stéphane Beauverger

Couverture Le déchronologueDans les Caraïbes du XVIIème siècle, le capitaine française Henri Villon s’apprête à mourir lors de sa plus étrange et dangereuse bataille navale. Au fil de chapitres à la chronologie destructurée, il raconte comment, au cours de ses voyages, entre abordages et bouteilles de tafia, il est devenu propriétaire du Déchronologue, un bateau dont les canons crachent du temps…

La narration à la première personne nous permet de découvrir Henri Villon, capitaine huguenot marqué par la défaite de La Rochelle. Perpétuellement sous l’emprise de l’alcool, il n’en écrit pas moins ses aventures dans un style réaliste, précis, au vocabulaire fleuri, qui facilite l’immersion du lecteur grâce à des descriptions très évocatrices: on a presque l’impression de marcher à ses côtés dans les ports caraïbes!

Les personnages secondaires, même si on en apprend relativement peu sur eux au cours de l’histoire, car ils y font le plus souvent de brèves apparitions, sont tous bien caractérisés, grâce à des portraits efficacement brossés en quelques lignes, des dialogues mélangeant divers jargons, et de nombreux surnoms.

L’incursion de la SF dans cet univers de roman historique et de flibuste se fait de façon très progressive. L’ordre volontairement perturbé des chapitres permet une apparition graduelle des éléments étrangers à l’époque de Villon, et des différents personnages ayant un lien avec ces perturbations temporelles. J’avais un peu peur de ne pas comprendre grand chose à ces questions de temporalité, mais l’auteur évite de nous noyer sous les explications scientifiques, et les phénomènes qui interviennent dans le roman sont aisément compréhensibles du point de vue du personnage principal.

Juste après ma lecture, j’ai été un peu déçue que l’auteur ait choisi de rester dans le flou par rapport à de nombreux éléments, mais à bien y réfléchir, ces explications sont également refusées à plusieurs reprises à Villon au cours de l’histoire, et on peut aisément comprendre le récit tout en appréciant la part de mystère dont certains éléments restent nimbés une fois la dernière page tournée.

J’ai adoré ce roman à l’histoire originale! Certes, il peut paraître un peu exigeant à cause de son style d’écriture au vocabulaire riche et de sa chronologie perturbée, mais une fois qu’on est entré dans l’histoire, il se dévore avec un immense plaisir, et le récit est à ce point immersif qu’on a de fortes chances de rêver encore de navires et de forêts tropicales une fois la lecture achevée!

Si je devais donner une note: 10/10.

Un grand merci à Plumeline, qui a organisé cette LC et m’a permis de découvrir ce livre!

D’autres avis sont disponibles ici:

Iluze, reveline, Aaliz, Miss Spooky Muffin, Kactusss

Advertisements

11 réponses à “Grignotage n°139 : Le Déchronologue, Stéphane Beauverger

  1. Fin abrupte et par-là, décevante selon moi…même si l’ensemble est bon.

    • J’ai trouvé la fin plutôt satisfaisante et en cohérence avec le reste, mais c’est vrai que niveau personnages c’est un peu l’hécatombe^^

      • Red B...

        Ce n’est pas tant l’hécatombe que la rapidité lapidaire avec laquelle cette partie du récit est traitée, qui me gène. De ce point de vue, cela m’a laissé un resenti mitigé… comme si l’auteur, après s’être éclaté à écrire le récit, se débarassait d’une corvée en le concluant.

  2. Le flou m’a plus gênée que toi mais j’ai beaucoup apprécié les personnages !

    • J’ai été étonnée de la force que pouvaient acquérir certains personnages alors qu’ils apparaissent sur un nombre de pages assez restreint! Et le style d’écriture m’a beaucoup plu aussi 🙂

  3. Je ne regarde jamais le calendrier des LC (incapacité congénitale à m’organiser) mais celui-ci, je note aussi!
    Je garde un excellent souvenir de mon unique incursion chez les flibustiers. La S.F. c’est moins mon genre, mais le mélange a l’air réussi…

  4. Pour moi aussi le flou a été un peu trop pénible, je suis déçue qu’il ait laissé autant de mystère après nous avoir fait miroiter autant de révélations ! Mais je pense ne pas l’oublier de si tôt, c’est un livre qui marque, sans doute grâce à son style vraiment prenant.

    • J’ai été déçue de ne pas en savoir plus, mais je ne sais pas pourquoi, je suis allègrement passée au dessus de cette déception, tant j’étais conquise par l’histoire, le style, les personnages… tout ça quoi :p

  5. Dommage que je n’ai pas pu participer à cette LC au final, mais je conserve ce titre bien au chaud dans ma wish-list 🙂

  6. Personnellement je n’ai pas du tout accroché au livre. J’ai pourtant bien aimé le personnage de Henri Villon. Mais le reste a certainement du me passer au dessus 😉

  7. Je suis ravie que tu aies aimé ce roman. C’est une des premières chroniques sur le blog et j’ai adoré!

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s