Grignotage n° 137: Tara Duncan, T9, Contre la Reine Noire, Sophie Audouin-Mamikonian

Couverture Tara Duncan, tome 9 : Tara Duncan contre la Reine NoireÀ la stupéfaction générale, Tara, le jour de ses seize ans, refuse catégoriquement de devenir impératrice d’Omois, alors que sa tante, Lisbeth, annonce qu’elle abdique en sa faveur.
Et la stupeur devient terreur quand Tara s’incarne en… Reine Noire !
Démoniaque, prête à tout pour accéder au pouvoir, elle était tapie au fond de Tara depuis que celle-ci a utilisé la magie dans les Limbes, et attendait son heure…
Tara est obligée de fuir AutreMonde, car on veut la mettre aux arrêts afin de bloquer la Reine Noire. Il lui faut aller sur Terre, arrêter Magister. Elle sait aussi que, tôt ou tard, elle devra affronter celle qui vit en elle. Est-ce une entité démoniaque ? Ou la part la plus sombre d’elle-même ? Laquelle finira par dominer l’autre ?

Amour, humour et magie sont au rendez-vous de cette nouvelle aventure de Tara Duncan et de ses amis. Plus que jamais, Tara doit faire face à son destin. Sera-t-elle la future Impératrice d Omois ? Ou le diabolique Magister aura-t-il raison d elle ?

Je tiens à signaler que la dernière question du résumé est totalement rhétorique, étant donné que l’auteure a prévu que sa saga contiendrait 12 tomes. Donc pas vraiment de suspense de ce côté de la couverture^^

Ce tome m’a semblé reprendre à peu près la même structure que le précédent. Un début rapide, palpitant. Tara et ses amis doivent s’enfuir pour échapper à un danger plus ou moins important, et plus ou moins lié à leur ennemi de toujours, Magister. Puis, un long passage de découverte d’un monde étrange et jusqu’alors inconnu (dans le tome 8, Les Limbes, dans le tome 9, la plaine des Amazones), et enfin un grand combat contre une entité féminine potentiellement maléfique, partiellement ridicule et carrément mégalo (l’impératrice dans le tome 8, la reine noire dans le tome 9).

Sauf que j’ai trouvé le tome 9 un peu au dessus du précédent, du point de vue de l’intrigue, des traits d’humour (qui, cette fois, m’ont fait franchement sourire, et ça me manquait dans cette série!). On découvre de nouvelles facettes du gentiment loufoque AutreMonde à travers les aventures des jeunes héros.

Les différents personnages grandissent et gagnent en maturité, ils sont toujours aussi attachants, même s’il est parfois étrange et un brin ennuyeux de voir Tara ou Moineau se lancer dans des dissertations de philosophie en plein milieu d’une bataille… Ca manque légèrement de crédibilité quand même…

Les relations entre les personnages évoluent, avec un lot de surprises, et quelques évènements que j’attendais depuis les tout premiers tomes (Glapissement hystérique: Caaaaaal!!!). On en apprend enfin un peu plus sur Magister, et l’auteure réussit le pari difficile de le rendre à la fois ridicule, attachant, et quand même très très méchant.

J’ai eu l’impression que l’auteure passait énormément de temps à se justifier par rapport aux changements  que connaissent ses personnages dans ce tome quant à leur vie sentimentale, comme si elle avait peur de se faire lyncher par des fans en furie… c’est un peu dommage car cela alourdit beaucoup la narration. C’est vraiment dangereux à ce point, des Tarafans en furie?

Bref, on gagne nettement en qualité au niveau de la narration, de la complexité des personnages, l’intrigue est toujours aussi mouvementée et entraînante, l’imagination de l’auteure toujours aussi débordante. En tant que fan de Tara Duncan, je devrais être ravie, et arrêter (enfin!) de râler.

Sauf que! Ces romans sont, définitivement et de plus en plus, mal écrits! Le niveau de vocabulaire se relâche, il y a des répétitions (j’ai beaucoup ri en voyant Tara habillée d’un « petit short court »… pas vous?), des coquilles, des phrases où il manque des mots, des fautes de grammaire qui font mal aux yeux… on dirait que personne n’a jamais pris le temps de relire le manuscrit avant de l’imprimer… et c’est dommage, car avec une petite (grosse!) amélioration au niveau du style, Tara Duncan passerait de « série jeunesse sympa mais pas aboutie » à « excellente série jeunesse pleine d’inventivité et d’originalité ». Mais forcément, avec un rythme de publication d’un Tara Duncan par an, on peut comprendre que ni l’auteure ni les éditeurs n’aient le temps de relire leur publication… non? (comme dans la quatrième de couverture du livre sus-chroniqué, ceci est une question purement rhétorique…^^)

Si je devais donner une note: 6,5/10

Tara Duncan, T1, Les Sortceliers

Tara Duncan, T2, Le Livre Interdit

Tara Duncan, T8, L’Impératrice Maléfique

Advertisements

5 réponses à “Grignotage n° 137: Tara Duncan, T9, Contre la Reine Noire, Sophie Audouin-Mamikonian

  1. j’ai hâte de découvrir ce nouveau tome 🙂

  2. J’avais trouvé Magister ridicule dans certains passages du tome pour ensuite franchement m’attacher à lui. J’ai lu quelques passages du tome 9 et je dois dire qu’on en apprend beaucoup sur lui, c’est coool :). Certaines des scènes où il apparait m’ont vraiment fait rire et puis on le prend vraiment en affection quand on comprend un peu plus son histoire.

    🙂

    • j’aime beaucoup l’idée d’un méchant fou, ridicule, attachant, et quand même potentiellement dangereux, et j’ai apprécié le fait que l’auteure nous fasse découvrir dans ce tome une nouvelle facette de Magister, même si ça m’amène à me poser la question suivante: comment faire en sorte qu’à la fin, Tara arrive à se débarrasser de façon crédible d’un méchant aussi attachant?^^

  3. je trouve que ce livre est génial la touche d’humour de cal et encore la et le reste surtout un événement imprévu vers la fin du livre je trouve que c’est mieux pq même si robin et mon 3 personnage préférer après tara et cal , il n’est pas assez marrant et trop …. incompatible avec tara qu’avec … enfin c’est mon avis le livre reste génial !

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s