Grignotage n°115: Les Eveilleurs, T2 Ailleurs, Pauline Alphen

Couverture Les Éveilleurs, tome 2 : AilleursJe n’ai pas remercié mon père, je n’ai pas souhaité bon anniversaire à mon frère. Je n’ai pas remercié je n’ai pas souhaité mon père mon frère mon père mon frère frère frère…

Trois jours qu’elle errait dans le dédale qui reliait le château de Salicande aux grottes dissimulées dans la montagne. Trois jours qu’elle essayait de retrouver son chemin, tailladée par l’angoisse et l’urgence, passant de grotte en grotte, de couloir en couloir, tournant en rond, se récitant cette phrase tant de fois qu’elle perdit le sens des mots.

Trois jours que Claris avait disparu.

Toujours pas de coup de coeur pour cette série, qui pourtant ne manque pas d’originalité et de trouvailles. Mais j’ai été plutôt déçue par ce deuxième tome, même si j’ai été contente de retrouver aussi vite une ribambelle de personnages auxquels je m’étais attachée.

L’histoire, qui venait à peine de démarrer à la fin du premier tome, se ralentit dans celui-ci, à tel point que je me suis ennuyée à la lecture de pas mal de scènes (notamment la discussion pseudo-métaphysique entre Jad, Ugh, et l’Ange, qui n’en finit pas, n’apporte pas beaucoup d’éclaircissements, occupe un bon tiers du volume, et pour laquelle le peu de soin apporté aux dialogues contraste avec la gravité des sujets évoqués).

La situation de Claris est plus intéressante, et décrite de façon plus poétique, mais m’a trop fait penser à celle de Mary Malone dans A la Croisée des Mondes (lorsqu’elle découvre les Mulefas et apprend un langage, mélange de mots et de gestes, dans un cadre quasi idyllique…) pour que je puisse vraiment l’apprécier.

Les scènes concernant Blaise, Maya et Blanc-Faucon m’ont énormément plu, par contre, grâce à la sensibilité et l’humanité de ces personnages, mais cela ne suffit pas à me faire apprécier ce livre.

Rien n’est résolu, pas grand chose n’avance dans ce tome, les nombreux thèmes évoqués semblent s’enliser dans pas mal de bavardages, et je n’ai pas réussi à me laisser emporter. Le fait que certaines descriptions de personnages soit la même, mot pour mot, dans les deux tomes, ajoute une impression de déjà-vu assez pesante. Dommage!

Si je devais donner une note: 5/10

Advertisements

Une réponse à “Grignotage n°115: Les Eveilleurs, T2 Ailleurs, Pauline Alphen

  1. Aïe, ça me fait un peu peur ! Je lirai tout de même ce deuxième tome parce que je ne peux pas en rester au premier… Et si ça se trouve, j’aimerai plus que toi ! ^^

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s