Grignotage n°101: Les piliers de la terre, Ken Follett

Dans l’Angleterre du XIIème siècle ravagée par la guerre et la famine, des êtres luttent chacun à leur manière pour s’assurer le pouvoir, la gloire, la sainteté, l’amour, ou simplement de quoi survivre. Les batailles sont féroces, les hasards prodigieux, la nature cruelle. Les fresques se peignent à coups d’épée, les destins se taillent à coups de hache et les cathédrales se bâtissent à coups de miracles… et de saintes ruses. La haine règne, mais l’amour aussi, malmené constamment, blessé parfois, mais vainqueur enfin quand un Dieu, à la vérité souvent trop distrait, consent à se laisser toucher par la foi des hommes.

Ken Follett nous livre ici une épopée de plus de 1000 pages, qui englobe le quotidien et les aventures d’un petit groupe de personnages principaux, représentatifs des différentes classes sociales de leur époque, sur plusieurs décennies. L’intrigue, complexe, les fait se croiser à grands coups de hasards et de coïncidences qui pourraient paraître artificielles si la narration n’était pas aussi prenante, et les personnages aussi intéressants.

Certes, on peut leur reprocher un certain manichéisme. On trouve dans ce roman historique des méchants très très méchants, des gentils très très gentils, des méchants repentants et des gentils qui se révèlent parfois moins gentils qu’ils en ont l’air. Mais cela n’empêche pas Aliena, Jack, Waleran, et leurs acolytes d’avoir une certaine profondeur; on a envie de les étriper ou de s’y identifier, et on accueille chaque coup du sort avec bonheur ou consternation.

L’auteur a également fourni un énorme travail d’historien, notamment au niveau de l’architecture et de la lutte entre pouvoir séculaire et religion, ce qui ajoute beaucoup de cohérence à l’intrigue.

Le problème d’un roman aussi long, c’est que parfois, trop de péripéties tuent l’intérêt du lecteur. J’ai eu du mal à me passionner autant pour les 200 dernières pages que pour celles d’avant, car j’avais l’impression que l’auteur, n’en ayant pas fini avec ses personnages, cherchait un moyen de les faire parvenir là où il avait décidé de les laisser. S’ensuivent donc une énième bataille, un autre meurtre, un procès, qui donnent une impression de déjà-vue et de répétition. Le mystère qui entoure la naissance de Jack, un des personnages principaux, et dont on parle tout au long du roman, est finalement assez banal et alors que les derniers chapitres m’ont semblé tirer en longueur, j’ai trouvé la fin plutôt abrupte, juste au moment où j’aurais voulu quelques paragraphes de plus… mais je suis peut-être un peu difficile?

Au final, j’ai passé un bon moment avec ce livre. Les Piliers de la Terre constituent un très bon roman historique, raconté dans un style simple et clair, avec des personnages intéressants et une intrigue généralement bien menée.

Si je devais donner une note: 8/10

Advertisements

14 réponses à “Grignotage n°101: Les piliers de la terre, Ken Follett

  1. Pingback: Challenge: God save the livre! |

  2. Pfffff tout ça d’un coup ! quel courage ! malgré tout il me tente bien celui-là mais il va falloir attendre un peu que ma PAL descende lol

  3. Quel roman extraordinaire! Quelle sérié géniale! Je suis envoûtée tout simplement! Non, je n’en fais pas de trop, cette histoire me transporte et m’a conquise et je me garde la suite jusqu’au moment où je n’en pourrai plus 😀

  4. Mypianocanta: il ne faut pas te laisser intimider par la taille du bouquin, ca se lit vraiment bien et on se laisse vite prendre par l’intrigue 😀
    Pauline: Je vais lire Un Monde sans Fin très rapidement je pense 😀

  5. un très bon moment de lecture, j’ai appréciais aussi le telefilm

  6. Excellente chronique, tu écris trop bien ! Je vois cet auteur dans la librairie mais je ne savais pas comment il est, apparemment je devrai le découvrir !

  7. Je suis une inconditionnelle de Follett et ce, depuis les Piliers! Tu as vu la série adaptée?

    Un très, très très bon roman historique. Comme tu semble avoir aimé, je te conseille la Cathédrale de la mer de Falconés. Un bijoux aussi ce bouqiun.

  8. Petitepom: j’ai commencé l’adaptation série, mais je n’ai vu que le premier épisode. En tout cas ça a l’air bien fait, je vais poursuivre!
    Yogi: merci c’est très gentil. Je ne suis pas très fan de Follett normalement, mais ce livre là m’a vraiment plu, je te souhaite une bonne lecture 🙂
    Virginie: La cathédrale de la mer est dans ma wish-list depuis quelques mois, il me fait vraiment envie aussi!

  9. Si tut e sens de te refaire un petit millier de pages dans la même atmosphère, il y a la suite, Un monde Sans fin, plusieurs dizaines d’années après avec les descendants 🙂 Mais moins bien que l’original tout de même, qui pour un bouquin de cette taille arrive a limiter les longueurs ^^

  10. J’avais eu un vrai coup de cœur pour ce roman mais j’ai eu la même impression que toi sur les 200 dernières pages, je les ai d’ailleurs lues plus en diagonale qu’autre chose, et j’ai préféré ne pas en tenir compte dans mon « jugement » final sur cette lecture !

  11. Je l’avais adoré de bout en bout ! En ce moment, je regarde la mini-série tirée du livre qui est une adaptation assez fidèle (mais je n’en suis qu’au 3e épisode).

    • J’ai regardé l’épisode 4 hier, et malgré quelques petits changements dans l’histoire (qui ne sont pas du tout gênants, et respectent bien l’atmosphère du récit), je trouve la série très sympa!

  12. Exact, j’aurais laissé tomber la dernière partie également! Je trouve qu’elle n’apporte absolument rien et que les personnages étaient clairement définis dans leur destin à la fin de la cinquième partie!

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s