Grignotage n°98: Une étude en rouge, Arthur Conan Doyle

Et bien voilà je me remets à Sherlock Holmes grâce à Minidou qui m’a donné envie avec sa chronique! Merci Minidou!

Au n°3 de Lauriston Garden, près de Londres, dans une maison aide, un homme est trouvé mort. Assassiné ? Aucune blessure apparente ne permet de le dire, en dépit des taches de sang qui maculent la pièce alentour. Sur le mur, griffonnée à la hâte, une inscription : Rache! Vengeance !

Une lecture très intéressante que cette première aventure de Sherlock Holmes. On y découvre le détective par le regard d’abord sceptique puis admiratif de Watson, ce qui donne lieu à des scènes particulièrement amusantes durant lequel le docteur « espionne » Holmes pour en apprendre davantage sur ses étranges manies. L’enquête en elle-même est intéressante car elle est l’occasion pour l’auteur de nous présenter différents personnages (dont les policiers de Scotland Yard particulièrement incompétents) et de nous faire découvrir les méthodes peu académiques de Holmes en matière de résolution d’énigmes.

La deuxième partie créée une rupture assez brutale, j’ai cru à un moment entamer une deuxième nouvelle. Le style, qui jusque là était agréable mais assez factuel, gagne un nouveau souffle tandis que nous est livré un récit d’aventure, qui emprunte à la nouvelle historique.  Au lecteur de déterminer et de découvrir ce qui relie les deux intrigues.

J’ai trouvé cette démarche proposée par l’auteur à la fois originale et intéressante, car elle entretient efficacement le suspens et évite la linéarité qui semblait pourtant inhérente au récit de l’enquête.

Une très agréable lecture, que je compléterai prochainement avec d’autres aventures de Holmes.

Si je devais donner une note: 9/10

Ce livre compte pour mon challenge God Save the Livre!!! (lu en VO).

Publicités

3 réponses à “Grignotage n°98: Une étude en rouge, Arthur Conan Doyle

  1. Pingback: Challenge: God save the livre! |

  2. J’aime tellement la rencontre entre Holmes et Watson dans ce roman! Cela m’amuse toujours beaucoup de (re)découvrir toutes les bizarreries de Holmes.
    J’espère que tes prochaines lectures holmésiennes te plairont au moins autant!

  3. J’ai beaucoup aimé cette rencontre aussi, racontée de façon très drôle, on partage vraiment la fascination de Watson pour Holmes 😀
    Merci, je vais m’y mettre bientôt, ca se lit vite et c’est bon pour mon challenge 😀

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s