Grignotage n°95: Les âmes croisées, Pierre Bottero


Passage à Paris pour un entretien… et là… un drame! Plus de batteries, plus de Reader, plus de lecture pour le retour!… Moment d’angoisse…

Heureusement, la Marmotte a su faire preuve de sang-froid! Se précipitant à la Fnac la plus proche, elle a effectué un tour du rayon jeunesse pour repérer LE livre! Tadadaaaaaam!

« Qui veux-tu être, Nawel ? Qui veux-tu vraiment être ? »
Elle le savait désormais.
-Je me nomme Nawel Hélianthas…
Un vœux, un simple choix, possédait-il le pouvoir d’orienter une existence entière ?
– Je sollicite le droit et l’honneur de revêtir…
Un mot, un unique mot pouvait-il devenir une clé ?

La quatrième de couverture est alléchante, non? Et personnellement je trouve la couverture vraiment très belle (même si on ne comprend pas immédiatement le choix  de l’illustration, ni même le titre^^).

Me voila donc plongée un nouvel univers très riche comportant une société où chaque ville est divisée en deux: une partie pour les Perles, les plus riches familles qui appartiennent à différentes classes, ou Robes (Mage, Historien, Gouvernant… et Armure, guerrier d’élite) et une partie pour les Cendres, le peuple, le « troupeau » que les Perles sont chargées de garder. S’ajoutent à cela les attaques des pillards et des Glauques, considérés par tous comme des bêtes sauvages, et la mystérieuse cité des Anciens, magnifique et dangereuse, riche de technologies mais hantée par des créatures plus qu’inquiétantes.  Je n’en dis pas plus pour ne pas gâcher la découverte à ceux qui voudraient le lire, mais vraiment, le monde créé par Pierre Bottero gagne à être découvert!

On est loin en effet, au niveau du décors comme de l’intrigue, de la (relative) simplicité d’Ewilan ou de L’Autre. L’auteur a mûri et progressé, et cela se sent.  Intrigues politiques, explorations, combats alternent avec des moments de méditation ou de rélexion durant lequel Nawel se découvre et progresse. Le style a perdu les quelques lourdeurs que j’avais pu lui trouver en lisant Le Pacte des Marchombres, il est fluide, poétique, vivant, en bref, très agréable à lire, et incite le lecteur à une immersion complète dans l’histoire.

Une autre force de ce livre est son héroïne. Bottero nous offre encore une fois un personnage féminin plein de force et de complexité, admirable par son caractère comme par la façon dont elle est décrite. Nawel évolue énormément au cours du récit, et j’ai adoré suivre son cheminement. D’autres personnages m’ont marquée, notamment Philla, dont la transformation est également très intéressante, Anthor, pour son côté bourru et attachant, et une grande intelligence qu’on devine derrière certains de ses actes, et enfin Alantha, même si je regrette que la précipitation des scènes finales ne permette pas de la connaître davantage.

En faisant le lien entre les autres trilogies (La Quête d’Ewilan, Les mondes d’Ewilan, Le Pacte des Marchombres et L’Autre) ce livre s’inscrit comme pilier central d’une intrigue qu’on devine très étendue et complexe, mais qu’on ne peut malheureusement qu’imaginer, puisque l’auteur n’a jamais pu écrire la suite. Cependant, Les âmes croisées peut parfaitement se lire seul et pour lui-même, et sans nécessairement avoir lu les autres livres de l’auteur.

Pour moi, c’est un énorme coup de coeur, j’ai dévoré ce roman sans m’en rendre compte, je l’ai refermé avec un sentiment de tristesse et de frustration , mais surtout d’émerveillement, que je vous invite vivement à partager!

Si je devais donner une note: 10/10

Publicités

15 réponses à “Grignotage n°95: Les âmes croisées, Pierre Bottero

  1. Hmm, si je dois un jour me lancer dans un Bottero, je me laisserais bien tentée par celui-là : d’après ce que tu en dis, il a l’air plus mature que les autres (auxquels j’aurais beaucoup de mal accrocher, je crois). Je tenterai à l’occasion 🙂

    • Oh oui, lis-le, l’est bieeeeeen 😀 (bon les autres le sont aussi, mais celui-là est le plus achevé, donc comme je te sais assez exigeante niveau style, il vaut mieux commencer par là^^)

  2. Mon Bottero préféré je crois… La lecture du Pacte des Marchombres remonte un peu, mais je crois bien que je l’avais comme toi trouvé moins fluide que Les Âmes croisées.
    Vraiment dommage qu’il n’y ait pas de suite, ça promettait d’être grandiose !

    • Entre Les âmes croisées et les tomes d’A comme association, j’aurais du mal à décider, mais dans les deux cas, la disparition de l’auteur entraîne beaucoup de tristesse et de frustration… :S

  3. Oooh 10/10 !! Il est en très bonne place dans ma PAL celui-ci, ce serait mon premier Bottero .. tu me donnes encore plus envie de le lire !!

  4. J’ai honte, il est toujours dans ma pal!

  5. Je suis bien tenté de commencer ce livre. Rien qu’avec le nom de Pierre Bottero sur la première de couverture ça me donne envie ;). Mais ce que j’apprécie le moin dans les livres c’est quand on arrive à la fin et qu’on a envi d’avoir une suite et qu’il n’y en a pas. :/ Vu que ce roman n’en a pas et le commentaire que j’ai vu que c’est dommage que la suite n’existe pas, j’hésite vraiment de le lire….

    • Je trouve que le côté frustrant de la fin est largement contrebalancé par le fait que le bouquin soit génial… mais n’empêche qu’une fois le livre refermé, difficile de ne pas regretter de ne pas avoir la suite… à toi de voir, si tu le lis j’espère qu’il te plaira autant qu’à moi 😉

  6. Ta critique me donne bien envie… J’ai déjà lu les deux premiers tomes de la quête d’Ewilan et c’est vrai que j’ai été déçue par le côté trop enfantin. On m’a dit que le pacte des Marchombres était mieux (et d’ailleurs Ellana est le personnage qui m’a le plus intrigué dans la Quête d’Ewilan). Les âmes croisées a l’air de réunir tout ce qu’il faut pour me plaire, et s’il est plus adulte que les autres c’est parfait !

    • Les âmes croisées montrent vraiment les progrès réalisés par Bottero, au niveau du style et de l’intrigue (même si je trouve ses autres romans vraiment très bien aussi, mais effectivement plus enfantins^^). Bonne lecture Ptitetrolle!

  7. J’envisage d’écrire la suite mais autant c’est bien clair dans ma tête autant je n’arrive pas a la coucher sur le papier.
    Enfin, si quelqu’un a envie d’en savoir plus, il peut me demander.

  8. Un livre vraiment parfait ! Mon seul regret est de ne pas pouvoir connaître la suite des aventures de Nawel…

  9. Pingback: Les âmes croisées – Pierre Bottero | Le Boudoir de la Damoiselle

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s