Grignotage n°68: L’étrange histoire de Benjamin Button, Francis Scott Fitzgerald

Suite à un passage en librairie (au départ, pour aller chercher mes bouquins pour le colis que je dois envoyer à Guu…) je suis repartie avec plusieurs petits volumes, dont cette nouvelle de Fitzgerald. J’ai vu le film qui en est inspiré (de très loin!) à sa sortie, et je l’avais trouvé intéressant au niveau du concept, mais long, long, looooooong!

Voilà la quatrième de couverture: Dès sa naissance, loin d’être un beau poupon joufflu, Benjamin Button ressemble à un vieillard voûté et barbu ! Ses parents découvrent peu à peu qu’il rajeunit chaque jour : de vieillard il devient un homme mûr, un jeune homme, un enfant… Bénédiction ou malédiction ?
Sous la fantaisie et la légèreté perce une ironie désenchantée qui place Fitzgerald au rang des plus grands écrivains américains.

J’ai trouvé l’idée très intéressante, et la cinquantaine de pages que dure cette nouvelle suffit à l’exploiter sans longueur. Chaque stade de la vie du héros est brièvement évoqué, en même temps que le contraste constant entre l’âge mental du héros et son âge physique. Peu de personnages secondaires, mais on entend surtout la voix de la ville dans laquelle Benjamin habite, les rumeurs, et les cancans, et c’est par ce bruit collectif que transparaît l’ironie de l’auteur. Celle-ci est aussi présente dans les situations, notamment lorsque Benjamin, confronté à l’incrédulité bourgeoise de son épouse Hildegarde, se voit sommé d’arrêter de rajeunir, car celà pourrait créer un scandale autour de leur famille!

Une courte lecture très plaisante, un bon premier contact avec cet auteur, Gastby le Magnifique remonte dans ma PAL^^

Si je devais donner une note: 9/10

Publicités

5 réponses à “Grignotage n°68: L’étrange histoire de Benjamin Button, Francis Scott Fitzgerald

  1. Il va falloir que je pense à te l’emprunter, ça a l’air pas mal du tout.

    De loin, cela me fait penser à une nouvelle vampirique (dont j’ai oublié le titre… Ce serait trop facile sinon) où une jeune femme souhaitant s’isoler après une déception amoureuse va s’enterrer quelques jours dans un trou paumé, en gite chez une dame âgée. Peu à peu, la personne âgée rajeunit, tandis que la jeune femme vieillit…

  2. Je te le prêterais… en même temps que Firmin et Henrietta Lacks :p

  3. J’avais trouvé le film très loooong, et le livre beaucoup trop court ! Comment ça, jamais contente moi ? ^^
    J’aurais bien aimé un petit peu plus de développement ! 😉

  4. Autant je n’avais pas été très séduite par Gatsby (dont je ne garde quasiment aucun souvenir, c’est dire si ça m’a marquée !), autant j’ai trouvé cette nouvelle très drôle, très sympa !

  5. l’idée du roman est bonne mais trop courte, j’aurai aimé que ce soit plus étoffé

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s