Grignotage n°67: Le Passeur, Lois Lowry

J’ai lu Le Passeur il y a une dizaine d’années, et cette lecture m’avait beaucoup marquée ! Cette fois-ci je l’ai lu en VO !

Petit résumé (Livraddict!): Le monde dans lequel vit Jonas est bien éloigné du nôtre : une société où la notion d’individu n’existe pas. Plus surprenant encore : ses membres ne ressentent rien. Ni amour ni haine ne viennent bousculer leur quotidien. Les gens ne meurent pas non plus. Ils sont « élargis ». Tout comme le héros de cette histoire – un garçon de douze ans – le jeune lecteur brûlera de savoir ce qui se cache derrière ce terme si obscur.

Difficile de parler de ce livre, car encore une fois je me suis retrouvée complètement transportée. Le personnage de Jonas est assez transparent, car comme ceux de sa communauté, il a toujours vécu sans vrais sentiments et a toujours obéi aveuglément aux ordres. Cependant, loin de gâcher la lecture, cette relative faiblesse de caractère permet au lecteur d’adhérer complètement à son point de vue, tandis que le héro progresse dans son apprentissage.

Lois Lowry nous propose en effet la vision d’une société qui n’est pas sans évoquer un croisement entre 1984 et Le Meilleur des Mondes. Tout est contrôlé, planifié, et le meilleur moyen de ne pas avoir d’ennui est encore de rentrer dans le rang. Cette société va même jusqu’à supprimer les sentiments des gens grâce à des médicaments, et à choisir par ordinateur le conjoint qui conviendra le mieux à chacun. Chaque nouvelle découverte de Jonas fait froid dans le dos.

En même temps que le héros mûrit et porte un regard nouveau sur son monde et sur le nôtre, l’auteur nous expose deux systèmes, deux sociétés radicalement différentes, au travers d’une narration soigneusement maîtrisée, qui permet à ce livre, sans être moralisateur ou alarmiste, d’être un puissant moteur de réflexion.

Car, en nous montrant le pire, ce court roman est loin d’être pessimiste. Grâce aux souvenirs transmis par le Passeur, Jonas va découvrir des situations et des concepts qui font partie intégrante de notre monde, auxquels nous ne prêtons pas nécessairement attention, mais qui le remplissent d’étonnement et d’envie. Le Passeur lui montre ainsi la neige, un coucher de soleil, l’art. Mais aussi la guerre, la souffrance, qui malgré leur dimension horrible, paraissent nécessaires à Jonas, car elles sont les conséquences de choix, qui, tout mauvais qu’ils soient, induisent une liberté que lui-même n’a jamais connu.

En le relisant avec un peu plus de maturité et de nouvelles références, j’ai d’autant plus apprécié ce roman que j’avais accès à différents niveaux  de lecture. Même s’il est étiqueté  « jeunesse », Le Passeur est un livre tout à fait apte à intéresser des adultes, grâce à l’universalité des thèmes abordés, et à l’intelligence avec laquelle l’intrigue est mise en place. Si je devais créer une catégorie au-dessus de *Coups de Cœur*, j’y mettrais sans hésiter ce livre !

Si je devais donner une note: 10,5/10!

 

Publicités

7 réponses à “Grignotage n°67: Le Passeur, Lois Lowry

  1. J’ai lu ce bouquin pour la première fois à 20/21 ans, prêté par une amie, et il m’a marquée. ^-^
    C’est je crois un des récits qui m’ont encouragée à aller vers la SF en tant que lectrice. Je l’achèterais bien en anglais un jour pour le relire. 🙂

  2. Ohhhh ahhhh. Euhh tout le monde va finir par le savoir vu que je le dis tout le temps est partout mais j’adore ce livre. C’est un de mes (mon ?) livre fétiche !

    Mon avis par là : http://litterature-jeunesse.over-blog.fr/article-35784227.html

  3. Lelf: franchement je trouve que ce livre gagne à être relu, parc que malgré sa brièveté il traite de beaucoup de thèmes et il est assez dense (puis juste pour le plaisir, de toute façon :p)
    SophieLJ: je vais aller voir ça :p

  4. Celui-ci je suis sûre de le lire (et même très prochainement, par exemple la semaine prochaine)! Depuis le temps que j’en entends parler!

  5. Je vais me répéter (en même temps, c’est un de mes livres préférés) mais il est vraiment trop trop trop (trooooooooop) bien! Bonne lecture 😀

  6. Je viens de le terminer… et j’approuve la note sans hésiter! Je le relirai sans doute en version originale, car j’ai été complètement séduite par ce livre! Un grooooooos coup de coeur sans hésitation!!!

  7. Super 🙂 En anglais il est très bien aussi (même mieux à mon avis!^^)

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s