Grignotage n°46: Alice au pays des merveilles, Lewis Carroll

J’ai lu ce livre, par extraits,  au cours de mes années d’apprentissage linguistique, en anglais, en français, en allemand. Telle que je me connais, j’en lirais surement bientôt des passages en italien. Mais je ne l’avais jamais lu en entier, d’une traite.
Alors qu’elle est dans le jardin avec sa grande sœur, la petite Alice voit passer devant elle un lapin blanc extrêmement pressé. A peine étonnée par cette apparition, elle décide de le suivre, et atterrit bientôt dans un monde sans queue ni tête, ou des potions la feront grandir, des biscuits rétrécir, où un chapelier fou lui servira du thé avant qu’elle ne soit l’accusée d’un procès mené par la reine de cœur.
J’ai lu cette courte histoire très vite principalement parce que j’en connaissais déjà les différentes étapes par cœur. Le monde crée par Lewis Carroll est très loufoque et grinçant. Son écriture, quand à elle, est à la fois élégante et cynique, et l’auteur prend souvent, mine de rien, le lecteur à parti lorsqu’il s’agit de juger des réactions d’Alice. L’héroïne m’a semblé assez dépourvue de personnalité, un peu fade, voire bête, et m’a fait l’effet d’un prétexte inventé par l’auteur pour se balader au « pays des merveilles ».
Petite déception en ce qui concerne le Chapelier fou, qui, finalement, n’est pas aussi fou que ça (en tout cas il est moins délirant que ce à quoi je m’attendais). Par contre j’aime beaucoup le Loir qui fredonne dans son sommeil, et le chat du Cheshire qui reste mon personnage préféré (l’adaptation du Disney m’a d’ailleurs paru très fidèle!).
Si l’atmosphère générale m’a laissée plutôt perplexe, j’ai beaucoup aimé les chansons et poèmes dont est émaillé le récit.
Je suis contente d’avoir enfin lu ce classique, mais il ne m’incitera pas à une deuxième lecture du fait de son héroïne vraiment peu marquante.
Si je devais donner une note : 7/10
Publicités

2 réponses à “Grignotage n°46: Alice au pays des merveilles, Lewis Carroll

  1. J'ai été un peu déçue en ce qui me concerne…je suis passée complétement à côté de ce classique !

  2. J'ai eu l'impression de louper quelque chose aussi, le côté absurde de l'histoire ne m'a pas permis de m'y plonger vraiment, mais j'ai quand même apprécié l'écriture^^

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s