Grignotage n°45: Jaz Parks s’en mord les doigts, Jennifer Rardin

En débarquant sur Livraddict, j’ignorais totalement ce qu’était la bit-lit. Pendant une session shopping en librairie, je suis tombée sur le premier tome de la série Jaz Parks, et l’ai acheté, « pour voir ».
Jaz Parks travaille pour la CIA, en collaboration avec l’attirant Vayl, le vampire assassin le plus réputé de son service. Tous les deux sont envoyés en mission pour comprendre ce qui se cache sous les magouilles d’un célèbre chirurgien esthétique. Mais tout en se battant pour résoudre ce mystère, Jaz devra affronter son passé et surtout découvrir la nature de ses relations avec son coéquipier.
J’ai trouvé le style d’écriture assez faible. Très brusque,  avec beaucoup d’à-coups, assez peu fluide, il a été difficile à lire. De plus, je n’ai pas réussi à m’attacher au personnage de Jaz, qui m’a semblé brutale, un brin vulgaire, et dont le passé, certes douloureux, n’a en vérité rien de très original (beaucoup d’héroïnes ont des traumatismes du même type). Le tout a un aspect un peu bâclé qui m’a désorientée. 
A cause de l’écriture, je n’ai pas été très attentive à l’histoire. En tout cas, il y a de l’action, ça bouge, ça tire dans tous les coins. Un bon point pour la « dream team » rassemblée autour de Jaz, dont Cassandra la voyante (pour le prénom choisi par l’auteur, no comment^^). J’aurais apprécié d’en savoir plus sur l’intégration des vampires, garous, et autres bestioles, au monde contemporain, mais ce thème n’est qu’à peine effleuré dans l’histoire (peut-être plus développé dans les autres tomes?).
Le personnage de Vayl, qui aurait pu être attirant, mystérieux, et intriguant, m’a semblé un peu ridicule parfois (notamment lorsque Jaz passe trois lignes à décrire ses yeux qui changent de couleurs… c’est un baromètre fort utile, mais c’est aussi un peu cliché, non?). Néanmoins, il reste sympathique, et sa relation avec Jaz est intéressante, mais il manque un peu de charisme et/ou d’originalité à mon goût.
En bref, je m’attendais à mieux au niveau du style, et je ne suis pas parvenue à m’attacher à l’héroïne. Un essai un peu raté, mais qui ne me décourage pas, j’essaierai peut-être une autre série!
Si je devais donner une note: 5/10
Publicités

3 réponses à “Grignotage n°45: Jaz Parks s’en mord les doigts, Jennifer Rardin

  1. Ah oui faut pas t'arrêter dans la bit)lit à cause de Jaz Parks … ca serait une grave erreur.Essaye Anita Blake et Mercy Thompson. 😉

  2. Je note les titres, j'irais faire un tour en librairie quand Porte-Monnaie sera d'accord! Merci Thalia!

  3. Moi, j'aime bien Jaz Parks ! Je mets un bémol sur ce que te conseille Thalia, essaie Mercy, pas Anita ! 🙂

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s