Grignotage n°43: Le cycle de Wielstadt, Pierre Pevel

J’ai lu le Cycle de Wielstadt sur les conseils d’un ami, qui avait été assez enthousiaste. De plus, j’ai beaucoup entendu parler sur Livraddict de la série Les Lames du Cardinal, j’étais donc curieuse de lire un roman de Pierre Pevel.
Le cycle de Wielstadt se compose de trois tomes, Les Ombres de Wielstadt, Les masques de Wielstadt et Le Chevalier de Wielstads. Ceux-ci prennent pour décors une ville du Saint Empire Germanique, au commencement de la Guerre de Trente Ans, qui oppose protestants et catholiques. Dans cette immense cité gardée par un dragon et par la mystérieuse Dame Rouge, les humains cohabitent avec des faunes et des centaures, mais également avec des créatures plus sombres, âmes damnées ou obscurs fantômes. Le chevalier Kantz, combattant au passé mystérieux, mène une croisade contre ces créatures infernales, mais il est souvent considéré par les foules comme un être effrayant et peut-être diabolique lui-même.
Le personnage de Kantz est extrêmement charismatique, et l’immersion dans le récit a été immédiate. J’ai regretté durant ma lecture des deux premiers tomes de ne pas en apprendre davantage sur lui, mais à la fin du Cycle, je me suis rendu compte que l’auteur avait su distiller ses informations au bon moment, suffisamment pour tenir le lecteur en haleine sans pour autant se livrer à de longs passages biographiques qui auraient alourdi l’histoire. Jusqu’à l’ultime fin, et même une fois le dernier tome refermé, le chevalier Kantz conserve une part de mystère.
De la même façon, si l’intrigue du tome 1 m’a paru un peu trop simple, le dernier tome offre une conclusion soignée et extrêmement bien construite au cycle. Durant ces trois tomes, la qualité d’écriture reste constante, les décors sont bien décrits, et la ville de Wielstadt, immense et fascinante, devient quasiment un personnage à part entière. J’ai particulièrement aimé les scènes faisant intervenir la Cour des Miracles de Wielstadt, le Roi Misère et ses « courtisans ».
Pour ce qui est des personnages, justement, Pierre Pevel possède un véritable talent quant à la construction de leur personnalité. Difficile de dire lesquels j’ai préféré, car ils ont tous leur intérêt, même ceux qu’on voit peu. Mention spéciale, néanmoins, pour la fée-demoiselle Chandelle.
On pourrait reprocher à l’intrigue et à ses protagonistes leur dimension manichéenne, mais celle-ci est très bien soutenue par le parti pris de l’auteur, de faire de Kantz un représentant du « bien » et de la foi, combattant des êtres venus des Enfers.
De ce point de vue, le travail d’historien de l’auteur est perceptible dans chaque description, et surtout dans l’érudition de certains personnages. Le cadre historique qui sert de fond à l’histoire est bien exploité, et étant passionnée d’histoire, et notamment d’histoire de l’Allemagne, j’ai vraiment beaucoup aimé la façon dont ce thème a été traité.
Vraiment peu de défauts, donc, pour une série à la fois très agréable à lire et très inventive, même si l’auteur ne refuse pas de lancer quelques clins d’oeil à d’autres oeuvres de fantasy.
Si je devais donner une note: 9,5/10
Advertisements

7 réponses à “Grignotage n°43: Le cycle de Wielstadt, Pierre Pevel

  1. Super critique qui donne bien envie !

  2. j'ai cette trilogie, depuis 2/3ans dans ma biblio, j'ai honte de ne pas l'avoir encore lu

  3. Taguée tu es ! 😀 Enfin si tu le souhaite bien sur :)C'est par ici que ca se passe : http://desirdelire.wordpress.com/2010/12/09/tag-des-15-auteurs/ 😉

  4. Oh bah je vais répondre à ça dès que possible, merci miss :DPetitepom: lance-toi, vraiment, j'ai adoré :p

  5. J’ai aussi adoré cette trilogie 🙂 , et j’ai également bien aimé le premier tome des Lames du Cardinal, mais je n’ai pas encore lu la suite.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s