Grignotage n°32: Les Chevaliers d’Emeraude, T7, L’Enlèvement

Avant toute chose, je tiens à préciser que les fans de cette série ne trouveront pas ici une chronique dithyrambique. On ne pourra cependant pas m’accuser de mauvaise foi, sachant que j’ai lu les livres d’Anne Robillard depuis le tome 1, et donc que je m’acharne pour essayer de comprendre pourquoi, malgré tous les défauts que je leur trouve, j’arrive cependant à avoir envie de lire la suite!
Résumé de la quatrième de couverture (qu’il vaut mieux ne pas lire si vous n’avez pas d’abord fini le livre, pour des raisons que j’expliquerais en dessous).
Un départ tragique déclenche une série d’évènements inattendus au Château d’Émeraude. Wellan reçoit en héritage un curieux bijou doté d’un fascinant pouvoir magique, mais, en même temps, il découvre que le renégat à emprunté un nouveau corps… Devra-t-il une fois de plus affronter Onyx ? Lors d’une attaque sournoise d’Asbeth, malgré tous les efforts de Chevaliers d’Émeraude et les facultés extraordinaires de Kira, les hommes-insectes réussiront, grâce à la ruse de leur sorcier, à s’emparer d’un soldat dans le but d’anéantir le reste de l’humanité. Mais Wellan et son nouvel allié n’ont pas l’intention de les laisser gagner. Ensemble, ils conçoivent la plus périlleuse de toutes les missions de sauvetage jamais entreprises par les Chevaliers… Réussira-t-elle ?
Avec le tome 7, on dépasse tout juste la moitié de la série. J’espérais donc  que le rythme s’accélèrerait et qu’il se passerait plus de chose. Erreur, il m’a semblé que ce volume était plus lent que les précédents. 
Les personnages se multiplient encore, et l’auteur leur accorde donc, à chacun, une place de moins un moins importante. Un tel aime une telle, machin cherche à faire ci, ou ça. Oui, d’accord, mais l’action principale, dans tout ça? Résumée dès la quatrième de couverture. Si on excepte quelques petits détails, il ne se passe rien de plus que dans le résumé, qui nous mène quasiment (et comme pour les autres tomes) à la fin du livre. En résumé, je trouve que ce volume, et la série des Chevaliers en général, manque de densité. 
Les situations se répètent (l’histoire d’Onyx, par exemple, est redite au moins quatre ou cinq fois, à des personnages différents, tout au long du livre, et au final, ce qui tient en 12 livres me donne l’impression de pouvoir tenir sans problème dans une banale trilogie… de là à accuser l’auteur de prolonger à des fins marketing…
J’ajouterais à celà une déception par rapport au style, qui malgré ce que j’espérais ne va pas en s’améliorant. Dans des phrases bien écrites, voire assez poétiques, viennent s’insérer des mots tels que « gamin » ou « bouquin », et des tournures orales que je trouve assez malvenues. Les rapports entre les personnages sont simples, limite simplistes, et l’attention du lecteur, entraînée des uns aux autres, n’arrive pas à se fixer.
Et pourtant ça marche, et j’ai envie de lire la suite. Alors quoi? Des personnages intéressants? Wellan, Kira, Dylan… oui, il y en a. Mais on les voit assez peu, et c’est dommage. J’aime bien Swan également, et j’étais contente de voir qu’elle avait une place plus importante dans ce tome. 
J’ai apprécié la façon dont le thème de l’histoire, du passé et du présent, était traité, notamment grâce au personnage d’Onyx, qui acquiert enfin un peu de substance (étant donné son rôle important dans les tomes précédents, ça manquait un peu…). De plus, écrire une sage en douze tomes est un projet ambitieux, et j’ai envie, bêtement, simplement, de savoir la fin… à condition que les volumes suivants ‘bougent » un peu plus.
Si je devais donner une note: 5,5/10
Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s