Grignotage n°29: Hunger Games, T 2: L’Embrasement, Suzanne Collins

A peine le livre arrivé, je me suis précipitée pour le lire! Si vous n’avez pas encore terminé le tome 2 mieux vaut attendre avant de lire cette chronique, je n’ai pas pu la faire sans révéler des passages de l’intrigue!
Katniss et Peeta ont survécu aux Hunger Games, mais leur dernière action dans l’arène a provoqué la colère du Capitole. Alors que les deux jeunes gens tentent de revenir à une vie normale, en attendant la préparation de la tournée des vainqueurs, Katniss reçoit la visite du Président Snow, qui la menace de tuer Gale si elle ne parvient pas à transformer aux yeux du public son acte de rébellion en la preuve d’un amour désespéré pour Peeta. 
Le début de ce tome, assez descriptif, m’a paru un peu long, mais j’ai quand même apprécié d’en savoir plus sur la vie du district 12, même si les tergiversations de Katniss entre Gale et Peeta me sont un peu passées au-dessus (de toute façon, c’est officiel, je préfère Finnick, un point c’est tout!^^), principalement parce que Peeta brille par une trop grande perfection et Gale par son absence quasi totale. 
J’ai davantage apprécié l’intrigue politique,  avec le soulèvement des districts, l’impact des média et surtout la tentative quasi désespérée du Capitole pour éliminer Katniss, le « mockingjay » (je suppose qu’ils l’ont traduit par « geai moqueur », mais suis pas sûre), le centre de la révolte, en la renvoyant dans l’arène. 
Le passage dans l’arène, qui aurait pu être une redite du tome 1, tient en réalité sur une centaine de pages, à peine un quart du livre. J’ai trouvé que l’auteur était parvenue à se renouveler tout en l’intégrant parfaitement dans la progression de l’intrigue. Et je suis toujours fan de Cinna. 
Comme dans le premier tome, j’ai trouvé géniale l’idée que les candidats de l’arène soient obligés, en plus de survivre, de préserver une image auprès du public, ce qui est au centre de l’histoire depuis le début, à cause de la relation Katniss-Peeta. 
J’ai par contre trouvé que si le début était un poil trop long, la fin arrivait un chouilla trop vite, mais cela peut s’expliquer par le fait que l’action se déroule du point de vue de Katniss, qui est désorientée et doit intégrer de nombreuses informations d’un seul coup. 
Ce deuxième tome m’a un peu moins transportée que le premier, surement parce qu’il n’avait plus l’attrait de la nouveauté, mais il reste néanmoins génial, et la construction de l’intrigue, dans et en dehors de l’arène, m’a beaucoup plu.
Si je devais donner une note: 8,5/10
Publicités

3 réponses à “Grignotage n°29: Hunger Games, T 2: L’Embrasement, Suzanne Collins

  1. J'avais bien aimé ce tome 2 ! Là, je viens de lire le 3 qui est bien aussi !

  2. Le tome 2 est celui que j'ai le moins aimé de la trilogie (même si je l'ai aussi énormément aimé :p) Je me retrouve complètement dans ton avis, la seule différence étant que j'ai beaucoup d'affection pour Peeta.Alors, le tome 3 va bientôt atterir dans ton panier ? 😉

  3. Ah mais j'aime bien Peeta, c'est juste qu'il est un peu trop… trop! pour être vraiment crédible à mon avis^^Et oui, je vais bientôt commander le 3 (en anglais parce que j'aime lire en VO) mais j'attends de le faire rentrer dans mon budget livre de novembre (faut savoir être raisonnable :p)Merci pour vos commentaires 😀

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s