Grignotage n°22: Les liaisons dangereuses, P. Choderlos de Laclos

La première fois que j’ai lu Les Liaisons Dangereuses, j’étais en 2nde, et je ne me suis intéressée qu’à l’histoire, sans vraiment me pencher sur la façon dont elle était racontée. Je suis donc passée à côté de nombreuses subtilités (pourtant essentielles à l’œuvre), et ne parvenais pas vraiment à comprendre pourquoi ce roman avait pu faire scandale lors de sa parution. Je l’ai ensuite relue pour un cours de prépa, et pour le coup, nous avons étudié le texte beaucoup plus en profondeur. J’ai donc essayé d’apporter à ma troisième lecture (parce que quand on aime, on ne compte pas!) un éclairage différent, en essayant de me concentrer à la fois sur le fond et sur la forme, qui sont de toute façon liés, et plus particulièrement dans cette œuvre épistolaire où le style de chaque personnage est soigneusement étudié et reproduit.
La mère de la jeune Cécile de Volanges a arrangé son mariage avec Mr de Gercourt. Cependant, Mme de Merteuil, ancienne amante de Gercourt, dont elle veut se venger, demande au Vicomte de Valmont, son confident, de séduire la petite Volanges. Cependant, Valmont est déjà occupé ailleurs, puisqu’il cherche à obtenir les grâces de la sage Madame de Tourvel. C’est alors que Cécile tombe amoureuse du chevalier Danceny, et que s’engage entre eux une correspondance. Madame de Merteuil voit alors dans cette « liaison » un moyen d’assouvir sa vengeance.
Au vu de l’abondance de noms dans ce (maladroit) résumé, vous seriez en droit de paniquer, en vous disant que jamais vous ne vous rappellerez autant de personnages! Pas de panique, cependant, il n’y a en tout qu’une demi-douzaine de figures vraiment importantes, les deux libertins, Valmont et Merteuil, étant les maîtres du jeu dans cette intrigue de séduction et de vengeance, Cécile Volanges, la Tourvel, et Danceny en étant les victimes désignées et (la plupart du temps) innocentes.
Le roman est écrit sur le mode épistolaire. On suit les diverses actions des personnages par leurs lettres, ce qui rend les situations intéressantes, car certaines scènes sont racontées du point de vue de plusieurs personnages, et on découvre à la fois l’envers du décors et la scène principale de l’intrigue. Idéal pour savourer l’ironie de certaines situations (la lettre de Valmont écrite avec Emilie est particulièrement géniale).Le style de chaque personnage est unique, de l’ironie mordante de la Merteuil au style enfantin de Cécile, en passant par les envolées du jeune amoureux qu’est Danceny et l’irrévérence de Valmont. La force de caractère des personnages vient de leur capacité à écrire, et à bien écrire, et les libertins poussent le vice jusqu’à décortiquer les lettres de leurs victimes, se les renvoyer pour examen, et en imiter le style pour donner l’impression de l’amour et de la passion.
Devant tant de talents déployés, les différentes ‘victimes’, si elles sont extrêmement intéressantes, car on admire leur chute, n’offrent qu’assez peu d’occasions de compatir. Cécile est une gamine terriblement naïve, Danceny est indécis. Seule la Tourvel m’a paru un peu plus attachante, à cause de son désespoir et de sa résistance à l’emprise que tente d’exercer sur elle le Vicomte.
C’est, à mon avis, le duo qu’il forme avec la Merteuil qui représente le vrai intérêt du récit. La relation entre Danceny et Cécile est en soit assez insipide. Le triangle amoureux formé par la Tourvel, Valmont et Merteuil, en revanche, donne à l’œuvre toute sa profondeur, par l’exacerbation des sentiments qu’il met en œuvre.
Le dénouement, malgré tout, reste moralement ambigu et difficile à interpréter, ce qui contribue à faire de ce roman épistolaire une œuvre riche, comprenant plusieurs niveaux de lecture, et qui, à chaque relecture, sait apporter quelque chose de nouveau.On savoure cette œuvre, et son intrigue portée par la langue du 18ème siècle, dont l’auteur a su exploiter la capacité à exprimer les choses les plus horribles dans les termes les plus élégants.
Si je devais donner une note: 10/10.
Advertisements

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s