Grignotage n°14: La Belgariade, T3, Le Gambit du Magicien, D. Eddings

J’ai donc continué, très logiquement, ma lecture de la Belgariade, et j’ai dévoré le tome 3 en une journée entre deux mangas tellement débiles que je ne prendrais pas la peine de les chroniquer (mais un truc débile de temps en temps, ça fait du bien quand même).
Dans ce tome, Garion, qui commence (enfin!) à grandir un peu,  prend lentement possession de ses pouvoirs de sorcier, tandis qu’il devient évident que le voleur de l’orbe a déjà franchi la frontière des territoires Angaraks, et ne peut donc plus être arrêté. Les aventuriers doivent donc se rendre directement à Cthol Murgos, au coeur des terres ennemies, pour récupérer le précieux artefact. La guerre se prépare, et les pièces maîtresses de la prophétie finissent de s’assembler.
J’ai dévoré ce tome avec un regain d’intérêt. Le voyage des personnages se poursuit, mais les lieux qu’ils visitent offrent une plus grande variété que dans La reine des sortilèges. J’ai beaucoup aimé le passage au Val d’Aldur et j’ai frissonné à la description de la claustrophobie de certains personnages dans la cité des Ulgos.
Certains personnages, comme la princesse Ce’Nedra, sont davantage développés, d’autres apparaissent (Relg le fanatique est carrément antipathique, mais je peux pas m’empêcher de bien l’aimer quand même, juste pour son côté caricatural). Les principaux protagonistes se distribuent l’attention du lecteur. Ils bénéficient tous d’un moment de gloire qui permet de mieux les cerner, sans pour autant que leur nombre devienne gênant pour la compréhension de l’histoire. On rencontre enfin certains grands méchants, et ce tome central remplit bien sa fonction de pivot, au sens où en le refermant, on s’attend à ce que l’aventure prenne une nouvelle direction.
L’écriture, toujours aussi fluide et pleine d’humour (même si peut-être un peu moins que dans les deux premiers tomes, parce que l’action devient un peu plus sérieuse), offre un large panel d’émotions (certaines scènes m’ont quasiment rendue hystérique à force de vouloir savoir la suite!) et rend le livre particulièrement agréable à lire (le bonheur de la VO, aussi!). Les dialogues, nombreux et percutants (notamment ceux qui incluent Silk et/ou Polgara et/ou Hettar) apportent une touche de vivacité supplémentaire aux personnages et à la narration.
Bref, encore un moment de bonheur livresque et une œuvre de fantasy qui vaut vraiment le détour! Je vais quand même faire une petite pause dans la lecture de cette série, histoire de prolonger un peu le plaisir!
Si je devais donner une note: 9,5/10
Publicités

2 réponses à “Grignotage n°14: La Belgariade, T3, Le Gambit du Magicien, D. Eddings

  1. Tous les livres de La Belgariade sont excellents ainsi que la Mallorée. Bonne découverte pour la suite.

  2. Merci! Pour l'instant je vais faire une pause avant d'acheter et d'entamer le quatrième et le cinquième tome, mais j'ai hâte de m'y remettre!

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s